Monthly Archives: novembre 2009

Ça roule pour les mérous !

Ce matin, de passage dans le petit port de la Madrague de Montredon, dans les quartiers sud de Marseille… Sous un soleil presque estival,  j’ai pu rencontrer un pêcheur professionnel, qui venait de capturer un mérou juvénile, dans un des pneus qui protègent les proues des bateaux sur le quai (le but de l’opération était en réalité de capturer des petites crevettes pour ses aquariums). Quelle surprise, surtout quand il m’avoua qu’il en a trouvé un premier 15 jours auparavant, dans ces même pneus, à  demi-émergés. Calme, chaleur, nourriture… des conditions peut-être bien favorables à  ces serranidés, emblèmes de la Méditerranée. J’ai bien sà»r pensé à  ce petit mérou trouvé dans une flaque  supra-littorale  à  Porquerolles l’année dernière.

J’ai évalué la taille de cet individu à  environ 45mm, celui-ci ne devait avoir que quelques mois, probablement 4 à  6…

Voici une petite vidéo monté pour l’occasion.

Actualisation le 23 Novembre, par Minimouss… et oui, j’ai trop de boulot et elle le fait très bien ;-) :

C’est mal connaître Marco Lepoulpe que de croire qu’il allait se contenter de la petite vidéo de Zesea, après l’incroyable trouvaille du bébé Mérou niché dans un «  peneu   » au niveau du port de Montredon. Tout excité, cet amoureux des marginatus, membre actif du GEM, a préféré profiter de sa matinée du Dimanche pour retourner sur la scène de l’événement au lieu de venir plonger avec nous.

La mer ayant décidé à  notre place, nous avons dà» renoncer à  notre tour à  cause de la grosse houle générée par un fort vent de sud. Nous avons donc rejoint «  Sherlok   » pour en savoir plus sur les   circonstances de la trouvaille. Il fallait d’abord trouver celui qui était le plus à  même de nous renseigner  : Sébastien le pêcheur. Une fois trouvé, ce fut une vraie mine d’informations. Il nous montra d’abord le pneu où il avait trouvé le petit mérou, il nous confirma par la suite qu’il en avait trouvé un autre d’environ la même taille, il y a deux semaines de cela, dans un autre pneu aux alentours, peut être la même portée  !!! Les pneus sont à  moitié immergés, retenus par des chaînes en acier, ils bougent très peu. Ils permettraient donc aux locataires de l’étage inférieur d’être immergés en sécurité.

Très gentiment, Sébastien nous emmena par la suite voir un   autre mérou qu’il avait trouvé trois ans plus tôt et qu’il garde dans un aquarium au sein d’un local proche du port. Un très beau mérou «  beige   » (Marco m’expliquera que lorsqu’ils sont en captivité, les mérous perdent de leur couleur) se mouvait gracieusement dans un aquarium de plus de 500 litres, imposant sa loi à  trois gros balistes méditerranéens qui vivent avec lui. Même si nous ne sommes pas ravis du spectacle, les détails donnés par Sébastien sont très intéressants. En effet, d’autres bébés mérous semblent avoir été trouvés dans d’autres ports, serait-ce là  une nouvelle piste à  creuser pour le GEM, en tout cas Marco ne demande quâ€™à  y croire et décide de se mettre à  l’eau sans plus tarder.

La combi enfilée, il n’hésite pas une seconde à  plonger dans la soupe de poissons morts et autres bestioles non identifiées à  la recherche de bébés mérous. Il contrôle tous les pneus, mais sans succès, ça aurait été trop beau pour être vrai  !! Mais, les petits crustacés blottis dans les pneus et la tranquillité du lieu pourraient être des conditions adéquates pour ce poisson territorial. Malgré qu’on n’ait pas trouvé de bébé mérou, on est loin d’être déçus par ce que nous avons appris en cette matinée brumeuse de Novembre. Il s’agit là  d’un nouveau point de départ pour la protection de ce poisson si attachant, véritable emblème de notre Méditerranée.

Des articles qui pourraient vous intéresser :

Chercheurs d’eau N °23

Les 20 000 exemplaires du  n ° 23 du magazine Chercheurs d’eau sont disponibles dans les magasins de plongée français.

Au sommaire :
Présentation du futur Salon de la Plongée.
Découverte du petit monde des limaces avec Anthony Leydet.
L’épopée d’un appareil de légende : le Nikonos .
Inventaire de différents stages pour découvrir la photo sous-marine.
Le test, sans concession de la montre-ordinateur OC1.
Les détendeurs des photographes.
Microtool, l’outil indispensable du plongeur.
L’utilisation du Spool en plongée loisir .
La Normandie pour les amateurs d’épaves .
Une destination familiale en mer Rouge.
La réalisation d’un rêve par des « handi-randonneurs aquatiques ».
Voile et plongée en Bretagne.
Et une multitudes de petites informations pour vous aider à  mieux vivre votre loisir préféré…

Ce numéro sera aussi téléchargeable à  partir du 23 novembre sur :  www.chercheursdeau.com

Des articles qui pourraient vous intéresser :

Un grand Monsieur de la plongée…

Patrick Louisy, Osman Ersen, Albert Falco et moiDurant le Festival de l’image sous-marine, j’ai eu l’occasion de croiser devant le stand Blue Lagoon, l’ancien capitaine de la célèbre Calypso, Albert Falco, qu’on appelle généralement Bébert, du côté de Marseille. Celui, qui, après avoir voyagé dans tous les recoins de la planète Mer, pendant un quarantaine d’années, a retrouvé son paradis où il a fait ses premières apnées, dans la calanque de Sormiou. Cet été à  Sormiou, alors que j’arrivais par la mer, je reconnu facilement sa silhouette, armée de son masque hublot, et de son tuba, et surtout le sourire jusqu’aux oreilles.

Comme à  chaque fois, c’est un immense plaisir de venir lui serrer la main et d’échanger quelques mots avec lui… lui qui se bat depuis tant d’années pour la protection de nos calanques, et qui petit à  petit, voit son rêve devenir réalité.

Je remercie d’ailleurs François Scorsonelli de m’avoir gentiment envoyé cette photo, où l’on reconnait également Osman Ersen, et Patrick Louisy.

Des articles qui pourraient vous intéresser :

Festival Mondial de l’Image Sous-marine 2009

Trio de choc en début de soirée...Le Festival à  peine achevé, voici le temps du compte rendu ! Une nouvelle édition, à  laquelle j’aurais participé du début à  la fin, pour la bonne raison que cette année cet évènement est venu à  moi ! Après de longues années à  Antibes, quelques changement l’on amené à  Marseille, dans le cadre fabuleux du Palais du Pharo, dont la vue surplombe le célèbre Vieux-Port.

Malgré ma présence sur tout le festival, je n’ai regardé qu’un seul film, « Kingdom of the blue whale », magnifique documentaire retraçant une campagne scientifique visant à  percer quelques secrets sur les migrations, la reproduction et la mise bas des baleine bleue sur les côtes californiennes.

Le reste du temps, je l’ai passé en grande partie autour du stand de Chercheurs d’Eau, dont Fabrice m’a confié la rubrique Bio depuis l’année dernière. Et pour ce dernier numéro vous y trouverez un article sur les limaces de mer.

A quelques mètres de là , Emmanuelle et Julien de Tribu Snorkeling (Une belle surprise dans le nouveau numéro qui devrait arriver d’ici peu… ;-) ), Patrick Louisy et Osman Ersen sur le stand Blue Lagoon et leur presque nouveau site bio, que je m’applique à  alimenter régulièrement. Michel Braunstein était là  aussi, avec son beau T-Shirt Seayoo, le site communautaire des plongeurs, qu’il devrait faire traduire en français dans l’année 2010 !

Des articles qui pourraient vous intéresser :

Visit Us On FacebookVisit Us On TwitterVisit Us On GooglePlusVisit Us On PinterestVisit Us On YoutubeCheck Our Feed

Abonnez-vous aux articles !

Sponsors

PARTENAIRES

  • Plongimage
  • DYRON
  • ISOTTA
  • RECSEA
  • Chercheurs d'eau

Le Mag’ Scuba People

LE MAG'