Monthly Archives: août 2010

Comportement animal : pas de secret…

L’été s’achève petit à petit… du moins officiellement. Espérons qu’il laisse place au traditionnel « été indien », qui sera plus que bienvenue et compensera peut-être les épisodes venteux de ces deux mois de juillet et août. Une grosse période de chaleur début juillet, un peu en août, j’aurais apprécié une vrai longue période caniculaire comme la Méditerranée sait nous les donner… bref, ça sera peut-être pour l’année prochaine. Heureusement, les conditions étaient réunies pour plonger. Et le bonheur avec, d’évoluer pendant quelques jours dans une eau avoisinant les 25°. Mais ça ne durait pas…

Pas moins d’une vingtaine de plongées lors de cette période. Beaucoup de photos évidemment, mais également une bonne dose de vidéos ! Il est vrai qu’avec mon Canon SX 200 IS et son mode HD, le résultat est plutôt bleufant. Nous avons donc beaucoup tourné, notamment pour les « 3 minutes Bio » dont le lancement est prévue mi-octobre… et bien sûr, nous étions en permanence à l’affût d’espèce rare ou de comportement animal hors du commun. D’ailleurs, il n’y a pas de secret lorsque l’on veut percer, justement, les petits « secrets » des animaux: plonger encore et encore… et surtout observer. C’est ainsi que l’on peut être témoin de petites scènes du monde animal comme les nombreuses que nous avons vécu lors des dernières plongées: reproduction des limaces de mer, seiche en chasse, regroupement de rougets, pontes de murex, étoile de mer dressée, champs de vives et de poissons lézards posés sur le sable…

J’ai pu enfin tester quelque chose que je voulais faire depuis un moment aussi : plonger à toute heure. Matin, après-midi, crépuscule, pleine nuit ou à l’aube… Chaque moment de la journée ou de la nuit réserve des surprises… N’hésitez pas !

Allez, histoire de vous faire patienter pour la suite, et de ne pas vous laisser sole … ;-)

Des articles qui pourraient vous intéresser :

Parutions du mois d’août

En ce mois d’août, traditionnellement calme au niveau presse, il faut noter que dans le lot certains ne chôment pas ! ;-) A commencer par le célèbre Chercheurs d’Eau, qui nous offre son 26ème numéro… l’aventure continue ! Vous y retrouverez d’ailleurs le compte-rendu de notre weekend « bio » du mois de mai, qui fût pluvieux mais heureux… Egalement, dans la section voyage, vous pourrez lire un condensé de mon passage sur l’île Rodrigues. Enfin, le test du Phare de Sub Eclair avec son module LED vidéo. N’oubliez pas d’ailleurs le concours photo « faites la couv’  » qui vous permettra peut-être entre autre de voir votre photo sous-marine en couverture du trimestriel, et ce pour sa prochaine sortie au Festival de l’image sous-marine à Marseille !

Et ce fût le tour, il y a quelques jours, du magazine interactif de Plongeur.com qui sous la conception éditoriale de Francis Le Guen, en est déjà à son 3ème numéro. Toujours haut en couleurs, et agrémenté de multimédia, vous pourrez y lire mes quelques pages d’un article intitulé « L’empire des sens » … je vous laisse le découvrir !

BONNE LECTURE (H)

Des articles qui pourraient vous intéresser :

Poisson de Méditerranée : les saupes, herbivores de la Grande Bleue

Ces derniers temps, je n’ai pas été très actif sur mon blog… et  évidemment, on me l’a fait remarquer !!! :-P  Bon, faut dire que c’est l’été, et même si les conditions en ce mois  d’août  ne sont pas parfaites, je passe quand même pas mal de temps dans l’eau. Comme annoncé en juillet, les « 3 minutes Bio Marine » sont en préparation, donc le stock de vidéos grossit à  vue d’oeil !!! Allez, histoire de patienter encore un peu, voici un petit montage avec ce qu’il y a de plus commun en Méditerranée… mais moi j’adore !

A bientôt ! (H)

Des articles qui pourraient vous intéresser :

Plongée de nuit : pourquoi et comment ?

La grande cigale de mer, espèce protégée

Plongée de nuitVous vous êtes sans doute déjà demandé, au cours d’une plongée sous un beau soleil réchauffant la surface, à quoi pouvait ressembler le même endroit pendant la nuit… La même chose dans le noir ? Quel  intérêt après tout ? Détrompez-vous… plonger la nuit, même sur un spot que vous connaissez par cœur, vous donnera l’impression de découvrir une nouvelle plongée. Alors pourquoi ne pas franchir le pas ?

Mais avant de commencer, attention ! Évidemment la plongée de nuit ne s’aborde pas tout à fait comme de jour. Lorsque le soleil brille, on ne se perd pas vraiment, ou du moins on y voit à  360°. Il y a (presque) toujours moyen de pouvoir se repérer. La nuit c’est autre chose. On peut se perdre très facilement, même à  un endroit où l’on est passé des dizaines de fois. Et ceci est du en grande partie au fait que tout ce que vous voyez se situe dans le faisceau de votre phare de plongée. Il suffit que sur votre chemin, vous rencontrez un sympathique habitant de la planète Mer, et hop… après avoir fait deux tours sur vous même, vous voilà  totalement désorientés ! Donc autant vous dire, qu’il vaut bien mieux réserver cette activité à  un endroit que vous avec déjà  longuement exploré de jour, plus encore si vous plongez hors structure, et même du bord.

Il est bien sûr important de s’équiper d’un bon phare (j’en parlerai d’ailleurs bientôt), avec une préférence pour moi, pour un faisceau large, qui éclairera une zone plus grande devant vous. Soyez sûr de l’autonomie de celui-ci… ou bien prévoyez une lampe de secours. Optez pour un phare à  LED, qui aura une autonomie de plusieurs heures, contre une cinquantaine de minutes pour un halogène la plupart du temps. De plus, les LED ont une intensité qui diminue progressivement lorsque le phare est déchargé, les halogènes en général vous font la surprise… Il existe également des petites  loupiotes qui émettent à  intervalle régulier un flash assez puissant, ce qui permet de repérer facilement votre  binôme, mais aussi de vous baliser efficacement lorsque vous refaite surface. Le poulpe à  long bras, exclusivement nocturne !

Il est bon d’emmener avec soi un couteau. Le champs de vision étant réduit, un filet de pêche ne se verra qu’à  quelques mètres selon votre éclairage, mais aussi selon la visibilité. Mieux vaut prévoir le pire !

Ne perdez pas de vue votre binôme, observez-vous régulièrement et pensez à  communiquer. Les sens sont mis à  rude épreuve lors d’une plongée de nuit… Mais alors, me diriez-vous… pourquoi s’acharner à  vouloir plonger dans ces conditions ???

La plongée nocturne offre d’une part,  de nouvelles sensations. S’enfoncer dans le noir avec comme seule fenêtre le champs de votre phare. Bizarrement, je remarque que la nuit on entend beaucoup plus les bruits sous-marins… peut-être que dans le noir les sens qui peuvent fonctionner se développent… vous ferez l’expérience !

D’autre part, et c’est pour moi le plus important, la nuit est un moment particuliers dans la nature. Alors que certains animaux, se camouflent, se mettent à  l’abri pour espérer survivre jusqu’aux premiers rayons de soleil, d’autres sortent enfin. C’est ainsi que l’on peut observer un grand nombre d’espèces que l’on ne peut voir de jour. Par exemple, le poulpe à  long bras, bien moins connu que le poulpe commun qui attire tant les plongeurs (et les chasseurs…), est une espèce exclusivement nocturne. Tout comme l’oursin diadème.

Dans les fonds sableux, c’est toute une faune qui apparait, alors que pendant le jour, cette zone semble désertique. Poissons lézards, vives, casques, murex, anémones, crevettes… et j’en passe ! Avec beaucoup de chance, on peut même observer les girelles qui s’enfouissent dans le sable… Regardez bien… la nuit les girelles, pourtant si nombreuses de jour,  ont disparu !

En pleine eau, vous aurez même la surprise de voir les poissons dormir, comme les athérines, immobiles, que vous pourrez presque pointer du doigt…

Allez, tentez l’expérience, vous verrez, vous allez découvrir une nouvelle façon de plonger !

Bonnes bulles à  tous !


 

Des articles qui pourraient vous intéresser :

Visit Us On FacebookVisit Us On TwitterVisit Us On GooglePlusVisit Us On PinterestVisit Us On YoutubeCheck Our Feed

Abonnez-vous aux articles !

Sponsors

PARTENAIRES

  • Plongimage
  • DYRON
  • ISOTTA
  • RECSEA
  • Chercheurs d'eau

Le Mag’ Scuba People

LE MAG'