A la Une ! Astuces photosub Photographie sous-marine

8 astuces pour réussir vos photos sous-marines

8 astuces pour réussir vos photos sous-marines

La photographie sous-marine est une activité qui s’est largement démocratisée ces dernières années, ce qui a été possible grâce à l’essor de la pratique de la plongée, mais aussi les avancées technologiques dont ont profité les appareils photos et leurs caissons. Pourtant, faire de la photo sous-marine n’en reste pas moins frustrant et réussir ses clichés n’est pas une mince affaire… Sans avoir la prétention de vous « expliquer » la photographie sous-marine, voici quelques conseils personnels, acquis au cours de ces quelques années de pratique. Je reçois souvent des messages de lecteurs en « détresse » après leurs premiers clichés. Si vous en faites partie, un mot à retenir : « patience » ! Voici donc quelques astuces pour réussir vos photos sous-marines…

Bien choisir son matériel de photo sous-marine

Tout commence par là : savoir quel matériel choisir ! Et c’est à ce moment là qu’il faut se poser les bonnes questions. La photo sous-marines oui… mais est-ce que je veux faire de la photo « souvenir », ou bien allez plus loin ? A quelle fréquence vais-je utiliser ce matériel ? Ai-je envie de m’encombrer avec du matériel photo (gros caisson, flash externe, etc…) en plus de mon matériel de plongée ? Ou bien un petit caisson uniquement suffira ? Est-ce que j’envisage de voyager avec ? Et d’ailleurs quel budget ? Est-ce que je pourrai faire évoluer mon matériel (flash, lentilles grand-angle, macro) … Bref, il faut essayer de penser à tout avant d’acheter !
C’est pour cela qu’il vaut mieux se renseigner un maximum sur le matériel : sélectionnez quelques appareils photos correspondant à vos attentes (comparez notamment les performances, il existe de très bon sites de test, comme par exemple lesnumeriques.com), et ensuite intéressez-vous aux caissons qui sont proposés. Pour cela je vous conseille le site de vente Plongimage qui propose un vaste choix, ainsi qu’un site de photographes sous-marins passionnés, dans lequel un forum vous aidera à trouver de nombreuses réponses à vos questions : le forum de la photosub.

 

Maitriser parfaitement son matériel hors de l’eau, indispensable pour réussir vos photos sous-marines !

Comment réussir vos photos sous-marines ?Une fois votre matos entre les mains, attendez un peu avant de vous précipiter dans l’eau… sauf si vous tenez à le noyer au plus vite !
Apprenez à vous servir de l’appareil, c’est la première chose à faire ! Si vous plongez avec un appareil que vous ne savez pas utiliser, vous gâcherez votre plongée, et en plus vous n’aurez que de mauvaises photos. Utilisez-le un maximum hors de l’eau (à la maison, dans le jardin, en paysage, en macro… bref toute sorte de situations, et d’éclairages).
Une fois que vous le maîtrisez, donnez-lui son bel habillage ! Oui je parle du caisson… manipulez-le plusieurs fois. Mettez-y l’appareil, sortez-le, recommencez. Vérifiez que vous fermez bien le caisson (on conseille généralement de faire une plongée caisson vide histoire de tester l’étanchéité; descendez-le si possible au-delà de 30m, même si en général la fuite, s’il y a lieu, arrive dans les premiers mètres).
Vous êtes paré pour attaquer votre nouvelle passion !

 

Maîtriser parfaitement son équilibre sous l’eau pour faire de belles photos sous-marines

Anthony-by-FrancisLeGuenLa sécurité est l’élément de plus important dans la plongée. La maîtrise de sa flottabilité et de son équilibre dans l’eau est essentiel pour faire de la photo sous l’eau. Vous allez vous focaliser sur le petit écran de votre appareil, et une dégringolade ou remontée incontrôlée est vite arrivée ! Alors pour éviter de se retrouver en surface ou bien avachi dans les coraux, ne grillez pas les étapes, une photo ne vaut rien par rapport à votre sécurité ou à la préservation des fonds marins…
Cependant, faire de la photo peut s’avérer un très bon moyen de travailler son aisance sous l’eau ! Vous vous apercevrez rapidement que vous solliciterez davantage vos poumons pour vous équilibrer. Les mains prises par l’appareil, cela vous évitera de toucher sans cesse à l’inflateur. Et ça peut même devenir un jeu : essayez un coup de prendre une photo la tête en bas !
Dernier conseil concernant le comportement du plongeur, pensez à respirer ! On a souvent tendance à faire des petites apnées lorsque l’on prend une photo pour éviter de bouger. Pour éviter un bon mal de crâne, procédez entre vos prises de vue, à de grandes ventilations pour vous oxygéner et éliminer le gaz carbonique…

 

Pour débuter en photo sous-marine, commencez par des sujets fixes !

Généralement, les premières fois que l’on plonge avec un appareil photo, on a tendance à prendre tout et n’importe quoi en photo ! Sans vraiment se concentrer sur la prise de vue…  Résultat, c’est la déception assurée.
Pour commencer, trouvez des sujets fixes. Des étoiles de mer par exemple, des gorgones, un beau rocher, etc… Sélectionnez les réglages adaptés selon le mode que vous utilisez. D’ailleurs, je conseille d’éviter le mode tout automatique… Préférez le mode Tv ou Av (priorité à la vitesse ou priorité à l’ouverture). Petit à petit vous les maîtriserez, et vous pourrez passer au tout manuel. Quelle satisfaction !
Plus tard, intéressez-vous aux sujets en mouvements comme les poissons.

 

 Soyez patient pour réussir vos photos sous-marines !

OLYMPUS DIGITAL CAMERALa patience est l’alliée du photographe sous-marin. D’ailleurs si vous n’en avez aucune, je crains que vous ne laissiez vite tomber la discipline. Une bonne photo demande souvent de s’y reprendre à plusieurs reprises, avec différents réglages, différents angles…

Comprendre ses photos pour s’améliorer !

Les photos ratées ne sont pas inutiles. C’est aussi avec elles que vous progresserez. En les regardant, essayer de comprendre ce qui ne va pas : trop de lumière ? pas assez ? flou ? etc… et analyser un minimum les métadonnées de vos photos (données enregistrées en même temps que la prise de vue: date, heure, vitesse, iso, ouverture, focale, etc…). Cela vous aidera à comprendre vos erreurs, mais aussi d’apprécier vos progrès ! Pour cela, n’hésitez pas à utiliser un logiciel de gestion et de retouche d’image.

 

Jouez avec la lumière !

Une fois que vous aurez quelques heures de vol avec votre matériel, que vos photos commencent à vous donner satisfaction, élargissez votre champs d’action ! Vous êtes dans un milieu ouvert, il faut lever la tête. On dit souvent que les photographes ne profitent pas de leur plongée, qu’ils ont le nez dans leur écran, etc… Il faut prendre conscience de toutes les dimensions qui vous entourent… Votre flash vous sera bien utile dès lors que la lumière du soleil diminuera (logique), mais le sera également même à faible profondeur : par exemple au niveau d’un surplomb ou sous un massif corallien comme une table d’acropore, il est souvent utile de bien éclairer un premier plan, alors que derrière vous voulez obtenir un beau fond bleu (il faudra alors penser à jouer avec la vitesse et l’ouverture pour ne pas avoir un fond « cramé »).

Jouer avec la lumièreComposez !

Enfin, c’est certainement ce qui vient en dernier : la composition ! Si au début, on s’attache à réussir ses photos de poissons, d’animaux fixés, etc, d’ailleurs souvent centré dans la photo, on s’aperçoit vite que le sujet parait écrasé, parfois même on peut avoir l’impression qu’il à été rajouté via ‘toshop…
Pour éviter cela, pensez que le sujet que vous photographiez vit dans un environnement, et que celui-ci est peut-être important pour une belle photo. Observez avant de photographier !
Si possible, pour les sujets proches, essayez de les « détacher » dans le bleu : par exemple pour une gorgone, il sera plus joli de la photographier avec un fond bleu, plutôt qu’avec son substrat en arrière plan, elle ressortira beaucoup mieux. En fermant l’ouverture au maximum, avec une vitesse adaptée et un « coup » de flash, vous arriverez peut-être à obtenir un fond noir… ça fait toujours son effet !
Attachez donc de l’importance à l’arrière plan. Ce qui vous poussera au final à éviter de trop centrer votre sujet. Et quand la situation s’y prête, tentez un contre-plongée (photo prise du bas vers le haut) avec un beau fond bleu, vous ne serez pas déçu…
aDSC03204
J’espère que ces quelques conseils simples à mettre en œuvre vous aideront à progresser petit à petit et ainsi à mieux réussir vos photos sous-marines. Bons clichés à tous !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

8 Commentaires

344

NE LOUPEZ AUCUN ARTICLE !

En vous abonnant à la newsletter, vous recevrez uniquement un e-mail lorsqu'un nouvel article paraîtra !

Merci de vous être abonné, et à bientôt sur Le Blog de la Plongée Bio !

Une erreur s'est produite.