Biologie marine Mer Rouge Voyage plongée

Croisière Plongée Bio en Mer Rouge – Juillet 2012

Le sublime Exocet

Des paysages sous-marins à couper le souffle, des récifs coralliens qui explosent de vie, des couchers de soleil avec pour décors les montagnes du Sinaï, une eau chaude et un luxueux bateau avec un équipage aux petits soins ! Le tout agrémenté à la sauce « Bio » pour partir à la découverte d’une véritable oasis de vie au milieu du désert…

Voilà résumé en quelques mots le programme qui vous attend pour cette croisière plongée Bio qui se déroulera du 21 au 28 juillet 2012 en Mer Rouge, au départ d’Hurghada, à bord de l’Exocet. Organisé par Diving Attitude, nous croiserons vers les plus beaux spots de plongée de la région, en passant par Ras Mohammed, Safaga, Brothers’s Island, sans compter de superbes épaves comme le Thistlegorm ou le Rosalie Moller.

Durant la semaine, je tiendrai 4 conférences sur des sujets passionnants (les récifs coralliens, les associations, le mimétisme et le camouflage, et les requins), qui permettront à chacun de profiter pleinement des nombreuses plongées (environ 18 !) et permettront certainement de découvrir une multitude de nouvelles choses… ou plus simplement de donner aux plongeurs les clés afin de mieux comprendre le fonctionnement des fonds marins et de leurs habitants, tout en les protégeant au maximum. Les temps de repos entre les plongées seront également le bon moment de partager nos rencontres sous-marines, de visionner les photos et de discuter au milieu d’un paysage de rêve…

Pour plus de renseignements et les réservations, contactez Diving Attitude info@divingattitude.com . Nous serons également présents au Salon de la Plongée en janvier à Paris, porte de Versailles.

Laisser un commentaire

6 Commentaires

  • Je reviens il y a 15 jours d’une Latitude 27 sur l’EXOCET.
    Que du bonheur malgré une visibilité médiocre (la pire en 5 séjours en Mer Rouge).

    En tout cas très bon concept que l’allier un peu de culture à la détente !

  • Et oui les aléas de la nature… mais la Mer Rouge reste la Mer Rouge 😉
    Merci Mika, la croisière est presque complète !
  • Un bonheur absolu, cette croisière bio sur l’Exocet avec Anthony. Tout était au top: le bateau, les moniteurs, les plongées, les compagnons de croisière et la cerise sur le gâteau avec les conférences passionnantes d’Anthony, très pédagogue et répondant avec constance, compétence et une inusable gentillesse aux nombreuses questions, même quand son estomac lui jouait de mauvais tours.Bravo et merci!!!
  • Salut Hélène !
    Je suis ravi de te voir sur mon blog 😉 Merci pour ton message, nous avons passé une semaine exceptionnelle !
    Pour ce qui est de mon estomac, ce sont les risques du métier… mais tu as vu, professionnel jusqu’au bout !!! 😉
    bientôt j’espère !
  • B.J. je découvre la photo , j’ai un caisson olympus PT-50 je voudrai mettre une lentille macro , peut on la mettre sous l’eau , de l’eau va se mettre entre le verre de l’objectif et la lentille non? j’ai du mal à comprendre ; j’ai aussi acheter un flash fuji , autant avec mon ancien appareil ( sony ) le flash se mettait en marche automatiquement là non , je fait surement une mauvaise manip ou faut-il un câble de liaison . Mille fois merci de vos informations
  • Bonjour Jean-Marc,
    Bienvenue dans le monde de la photo sous-marine 😉 Les lentilles macro peuvent se mettre et s’enlever facilement sous l’eau… ce sont des lentilles dites « humides » puisqu’en effet une couche d’eau est présente entre la lentille et le hublot. Par contre, vérifiez mais je ne suis pas sûr que votre caisson accepte ces lentilles… En général il faut un pas de vis en M67… ou alors il existe peut-être un adaptateur… A voir. Pour vous donner une idée, voici la lentille macro que j’utilise http://www.zesea.com/Zeblog/materiel-photo-sous-marine/lentille-macro-dyron-ucl-67-ii/
    Concernant le flash, vous devez normalement avoir une liaison, en fibre optique avec ce genre d’appareil et caisson. Je pense que vous devez avoir un obturateur avec une prise pour placer la fibre devant le flash interne, qui sera ainsi relié au flash externe… ?
60

NE LOUPEZ AUCUN ARTICLE !

En vous abonnant à la newsletter, vous recevrez uniquement un e-mail lorsqu'un nouvel article paraîtra !

Merci de vous être abonné, et à bientôt sur Le Blog de la Plongée Bio !

Une erreur s'est produite.