Rubrique Instaquatic

INSTAQUATIC #04 : le poisson-lime, le poisson qui sent le corail !

Qu’est ce que la Nature est ingénieuse ! Sans cesse en quête de trouvailles pour donner un coup de pouce à la vie. Et dans un milieu marin où la moindre faiblesse est un danger de mort, la parade est une opportunité de vie. On en connaît un rayon en ce qui concerne les capacités des animaux à s’adapter à leur environnement pour mieux échapper à de potentiels prédateurs. C’est un domaine qui a toujours passionné les chercheurs et qui me passionne aussi ! Parmi ces adaptations, certaines sont morphologiques et leurs permettent par exemple de fuir rapidement, ou encore de s’enfouir dans le sable ; d’autres sont physiques et leurs confèrent d’incroyables dons de camouflages et de mimétisme.

Le poisson-lime à tâches oranges Oxymonacanthus longirostris pousse les choses encore plus loin. Tout d’abord, sa robe verte ponctuée de taches oranges lui confère une protection visuelle au milieu des branches de corail du genre Acropora dans lequel il vit. Adaptation toujours étonnante, bien que finalement assez commune dans le monde marin. Ce qui est beaucoup plus original, c’est la découverte qui a été faite récemment par des scientifiques : cette espèce qui se nourrit également des polypes de corail acropore, utilise des composés chimiques de celui-ci pour adopter la même odeur que le corail ! Camouflé olfactivement dans son environnement, le poisson-lime passe alors inaperçu pour ses prédateurs ! Un mécanisme qui a été prouvé, mais dont le fonctionnement précis n’est pas encore élucidé. Cette espèce, peuplant l’Ocean Indien et le Pacifique, occupe toujours les chercheurs qui s’attache à comprendre comment il parvient à ce résultat. Il s’agit en effet d’un exemple unique de mimétisme olfactif chez les poissons.

Si vous souhaitez en savoir plus, voici la publication de l’étude (en anglais) : You are what you eat: diet-induced chemical crypsis in a coral-feeding reef fish Rohan M. Brooker, Philip L. Munday, Douglas P. Chivers, Geoffrey P. Jones

Le monde marin, n’a pas fini de nous surprendre…

 

Vous avez aimé ?

Laisser un commentaire

5 Commentaires

  • Intéressant que cette dimension olfactive. Pour info, j’ai rencontré et filmé deux Oxymonacanthus longirostris en mer rouge sur un site de Wadi Gimal.
  • Intéressant. Je ne connaissais pas cet aspect du mimétisme: l’odeur. J’ai observé cette espèce de poisson-lime en grand nombre aux Seychelles. Pas facile à photographier mais tellement coloré qu’il attire les regards des plongeurs.
  • Oui c’est vrai que l’on retrouve une grande partie des espèces de l’océan Indien en Mer Rouge ! Intéressant en effet, on est encore loin de comprendre complètement et d’avoir mis à jour toutes les interactions possibles entre les espèces…
  • Tout comme toi, je trouve l’adaptabilité des faunes marine à leur environnement très impressionnant. Ce poisson Oxymonacanthus longirostris possède des facultés très intéressante, l’étude de ces chercheur est très bien faites, j’espère qu’ils comprendront vite le fonctionnement de leur mécanisme de défense. Ces études permettent, en plus d’améliorer nos connaissances de la nature, de développer de nouvelles technologie adaptées à nos besoins.
    Merci beaucoup pour cette découverte.
124

NE LOUPEZ AUCUN ARTICLE !

En vous abonnant à la newsletter, vous recevrez uniquement un e-mail lorsqu'un nouvel article paraîtra !

Merci de vous être abonné, et à bientôt sur Le Blog de la Plongée Bio !

Une erreur s'est produite.