Matos à la Une Photographie sous-marine

Lentille macro QUANTUM de Dyron

Lentille macro QUANTUM de DYRON

Lentille macro QUANTUM de DyronSi votre seule motivation pour plonger est de voir du “gros”, passez votre chemin, on se retrouvera sur ce blog dans quelques temps, j’aurai de quoi vous satisfaire avec un voyage aux Maldives. Pour l’heure, cet article intéressera ceux qui aiment passer leur temps à fouiner au milieu des algues, ou des anfractuosités rocheuses à la recherche de lilliputiens ! Oui vous savez, le genre de bestioles qui font râler votre binôme qui plonge avec un masque à verres correcteur… Parce que lui ne les verra pas. “Mais si, regarde bien, tu la vois bien la crevette là quand même au milieu de l’anémone ??!!”. Bref, tout ça pour vous parler d’une nouvelle lentille macro révolutionnaire, que j’utilise depuis quelques semaines : la QUANTUM de DYRON.

Pour cette lentille macro haut de gamme, Dyron utilise les meilleurs matériaux, notamment en ce qui concerne les optiques utilisées: fabriquées au Japon par le plus grand fabriquant d’optiques, elles sont associées à un corps d’une solidité absolue.

Afin d’éliminer les aberrations chromatiques, cette lentille dispose d’un doublet achromatique, permettant aux différentes longueurs d’ondes du spectre visible d’avoir à peu près la même distance focale :

Lens6a-fr.svgLens6b-fr.svg
Ce système permet ainsi d’atteindre une excellente qualité d’image, même dans les bords et les angles de celle-ci. C’est ce qu’on appelle une lentille achromatique.

Les caractéristiques de ses optiques lui confèrent un fort grossissement avec un rapport de dioptrie de +11 sous l’eau. Là où elle se différencie de toutes les autres, c’est sa distance de mise au point qui se situe à environ 15cm, plus grande que la moyenne.

A l’usage, elle permet donc de rester relativement loin du sujet et ainsi de ne pas l’effrayer. Je pense par exemple à certain poissons (blennies, gobies,…) ou d’autres sujet photogéniques comme les spirographes. La lentille est d’ailleurs terriblement efficace pour les petits sujets d’au moins 2 ou 3 centimètres, mais associée à un appareil expert comme le Sony RX100 et son grand capteur, elle permet aussi de s’attacher aux plus petits individus (voir dans la galerie ci-dessous, photo de limace à papilles rouges… moins d’1 cm de longueur).

Ce qui est également très agréable, c’est la rapidité du focus de l’appareil photo dès lors que la lentille se trouve à la bonne distance de mise au point, relativement facile à trouver. Elle est donc très simple d’utilisation.

La QUANTUM possède un filetage en M67 et pèse 230gr. Elle est complètement assemblée en France (corps usiné en France et assemblé avec les optiques japonaises) et vendue par Plongimage.

Voici quelques images que j’ai faites ces dernières semaines avec le Sony RX100 en caisson Isotta dans la région marseillaise. J’en ferai très bientôt en mer tropicale.

RDV sur la galerie “Best of Quantum” pour voir le rendu de cette lentille macro !

Vous avez aimé Le Blog de la Plongée Bio ? Ne loupez aucun article !

Abonnez-vous et recevez un email lorsqu'un nouvel article est publié.

Tout comme vous, je déteste les spams ! Votre adresse restera strictement confidentielle et sera utilisée uniquement afin de vous tenir informé des nouveautés du blog.

Vous avez aimé ? N'hésitez pas à partager !
14

A propos de l'auteur

Anthony LEYDET... Plongeur bio

Plongeur naturaliste et photographe sous-marin, passionné par la vie marine, j'ai créé ce site web en 2007 pour vous faire partager mon obsession du milieu marin, mes voyages & rencontres...



Laisser un commentaire

12 Commentaires

  • bonjour Anthony,
    à part la distance de mise au point, constates-tu un écart sur la profondeur de champ par rapport aux autres lentilles macro Dyron ou Inon ? (avec un compact, on est limité à 1 ou 2 cm)
  • Superbe. Apparemment la profondeur de champs se trouve aussi améliorée… ainsi que le volume d’aménagement de l’éclairage. Point très positif.
    230 gr de lentille… existe-t-il des convertisseurs alu plutôt que plastique pour poser cette lentille sur le caisson RECSEA. Le convertisseur plastique que j’ai reçu avec la lentille SWALL 13 est assez fragile lorsqu’on manipule souvent (ou bien c’est moi qui suis un sauvage!)

    Merci de nous partager vos essais.

    Alain
    Alain

  • Bonjour,

    Quelle est la distance de mise au point?

    Arrives tu a utiliser l’autofocus?

  • Bonjour Fabrice !
    Pas évident de faire un vrai comparatif, il faudrait faire des tests en piscine avec une règle graduée et toutes les lentilles. Globalement la profondeur de champs sur les lentilles macro avec appareils compact est toujours réduite. On peut voir cependant sur les photos que j’ai faite avec la Quantum que l’on est plutôt dans la fourchette haute par rapport à d’autres.
    Attention à bien régler l’appareil photo également, plus vous fermerez le diaph, plus vous gagnerez en profondeur de champs… mais cela dépend aussi des appareils (sur RX100 on peut fermer jusqu’à f/11).
  • Bonjour Alain,
    pour les adaptateurs M67, s’ils étaient en alu cela produirait de l’électrolyse au niveau du pas de vis… alu sur alu pas terrible. Il n’y a qu’a voir au niveau des vis sous le caisson lorsque celui-ci est fixé à une platine. Ou alors il faudrait l’enlever à chaque fois…
    Moi je n’ai jamais eu de problème avec ces pas de vis, j’ai utilisé les caissons Recsea avec adaptateur pendant 2 ans.
    Attention aux grains de sable quand même, si vous sentez qu’il y a quelque chose qui accroche, il vaut mieux enlever la lentille et nettoyer le pas de vis que de forcer.
    Bonnes plongées !
  • Bonjour JP,
    la distance de mise au point se situe environ à une quinzaine de cm avec un 100mm (Sony RX100 en position téléobjectif). Lorsque l’on est à la bonne distance (il y a une marge bien sûr ce n’est pas au mm près), l’autofocus est très efficace (testé avec le RX100).
  • Anthony grand merci pour ton éclairage. Effectivement alu/alu c’est un mauvais mariage.
    Alain
  • Suivant ta réponse à JP, tu travailles en focal 100 mm (full téléobjectif du RX 100) avec la lentille par dessus. et dans ces conditions tu disposes d’un recul de +/_ 15 par rapport au sujet. Ai-je bien compris?
    Bien à toi

    Alain

  • Bonjour Alain !
    Exactement, c’est bien ça… d’où l’intérêt de la lentille (que je vais expliquer en détail dans un article très bientôt !).
    Bien sûr il n’est pas obligatoire de l’utiliser au 100mm (ou à la plus grande focale de l’appareil)… mais c’est là que l’on tire le meilleur de la lentille !
    bon weekend !
  • bonjour,
    peut-on mettre/enlever cette lentille sous l’eau ? histoire de jongler entre macro et grand angle
    merci
  • Bonjour ! Oui tout à fait, c’est entre autre tout l’intérêt de ce genre de lentille. Il faut cependant que votre caisson soit muni d’un pas de vis en 67mm à l’avant. Quel est la marque de votre caisson et pour quel modèle ?

Subscribe without commenting