Plongée Marseille

La digue de Pomègues (Frioul)

Une petite arche au pied de la digue

Hier après-midi, 14h00. Direction le Frioul avec le GRASM. Sur une mer d’huile (comme on dit à  Marseille, « y’a pétole ! », on arrive vite sur le site, juste à  l’exterieur de l’anse de Pomègues, autrefois port de quarantaine, où les navires marchands qui venaient commercer à  Marseille devaient s’arreter pour éviter les épidémies.

On se met à  l’eau derrière la digue qui a été construite à  l’époque pour agrandir le port. La visibilité n’est pas terrible, on arrive à  peine à  distinguer le fond sableux à  16m.

Après les exercices, un peu d’exploration… dans une eaux bien chargée, on essaye de ne pas se perdre. Direction les rochers. L’occasion de trouver une belle langouste. Tapie dans son trou, le crustacé me met en garde avec ses longues antennes lorsque je m’approche d’elle pour la photographier… tant mieux la photo n’en sera que plus belle !   (je fais attention à  mes gestes et arrive quand même à  ne pas l’effrayer). Elle a l’air de m’observer et est peut-être aussi intriguée que moi.

Quelques minutes avant, je découvrais un ver de Bonellie complètement déployé. Cet individu femelle étire une sorte de trompe (jusqu’à  1.5m) qui se termine par un T , et qui lui sert à  se nourrir.

C’est bientôt l’heure de remonter, les premiers frissons se font ressentir dans la palanquée…

Vous avez aimé ? N'hésitez pas à partager !
0

Laisser un commentaire