Destinations à la Une Mer Rouge Photographie sous-marine Voyage plongée

Plongée Mer Rouge : Shark Reef & Yolanda sur Ras Mohamed

Shark Reef - Ras Mohammed

Shark Reef - Ras MohammedRas Mohamed… à eux seuls ces deux mots suffisent à ravir n’importe quel plongeur de la planète, le photographe exulte, et le plongeur « bio » jubile ! Situé à l’extrême sud de la péninsule du Sinaï en Egypte, Ras Mohamed bénéficie depuis d’un classement en réserve marine depuis 1983. Son tombant, qui plonge jusqu’à 700m de fond, est un des joyaux de la Mer Rouge…

Lors de notre croisière avec Diving Attitude, l’Exocet fait un passage obligé dans la fameuse réserve marine, où nous ferons deux plongée sur deux sites très proches, Shark Reef et Yolanda. Les deux s’explorent au cours de la même plongée, mais le site est tellement surprenant que nous aurons la chance de le faire par deux fois. Et c’est encore une fois avec très peu de monde que nous nous préparons à sauter à l’eau… c’est, en temps normal, des dizaines de bateaux qui sont sur les lieux. Pas pour cette saison 2011.

L’Exocet nous approche du site et nous sautons à l’eau ( Hop escal’hop ! ). Nous commençons doucement à glisser le long du tombant vertigineux… Les nasons flottent dans le bleu en banc, les carangues patrouillent, les gorgones étendent leurs branches dans les courants.

Shark Reef et Yolanda représentent deux énormes patates coralliennes, que l’on peut contourner, pour finir sur une zone sableuse d’une quinzaine de mètres de profondeur. On y observera notamment les restes de l’épave du Yolanda, dont une partie du chargement est resté en haut du tombant, l’épave a elle fini dans les abysses. On y trouve en particulier de nombreuses cuvettes de toilette qui attire les plongeurs pour des photos sous-marines « hors du commun »… assis sur la cuvette bien sûr !

Ras Mohammed

Nous aurons l’occasion d’observer de grandes raies pastenagues, des bancs de platax peu farouches, de nombreux poissons flûte, et bien sûr une grande partie des poissons tropicaux de la Mer Rouge. Plusieurs « stations de nettoyage » attirent particulièrement mon attention. D’abord, ce sont deux platax qui profitent de l’activité du petit labre nettoyeur. Un peu plus loin, je trouverai un gros mérou en position incliné, bouche et opercules ouverts… Deux labres entrent et sortent des ouvertures béantes du mérou, un spectacle étonnant.

Malgré plus de deux heures et demi passées à explorer le site, c’est les yeux ébahis mais terriblement frustrés que nous remontons sur l’Exocet… Toute bonne chose à une fin dirait-on ! Bientôt, nous nous dirigerons vers Safaga…

Si vous voulez tenter l’expérience Exocet …

Retrouvez d’autres articles sur la Mer Rouge

 

Laisser un commentaire

1 Commentaire

0

NE LOUPEZ AUCUN ARTICLE !

En vous abonnant à la newsletter, vous recevrez uniquement un e-mail lorsqu'un nouvel article paraîtra !

Merci de vous être abonné, et à bientôt sur Le Blog de la Plongée Bio !

Une erreur s'est produite.