Mer Rouge Snorkeling Voyage plongée

Plongée Mer Rouge : snorkeling et nocturne sur Petit Gubal

Snorkeling Petit Gubal 5

/Snorkeling en Mer Rouge

La croisière est lancée ! Après une première plongée sur le petit récif de Shaab el Erg, nous avons navigué vers le nord pour s’arrêter dans le détroit de Gubal, aux abords d’une petite île appelée Petit Gubal. Désertique… mais rougissante à la tombée de la nuit, et surtout entourée par un superbe lagon.

A peine arrivés, il n’en fallait pas plus pour nous motiver Yves et moi, à aller explorer le lagon en snorkeling. Yves, c’est un pro de l’image, et il nous le prouve avec de superbes vidéos, que vous pourrez retrouver sur son profil Vimeo. A quelques coups de palmes de l’Exocet, nous empruntons la petite passe qui donne accès au lagon. Peu profondes, les patates de coraux affleurent parfois à la surface et débordent de vie ! L’occasion de faire quelques photos sympas en mêlant la couleur des coraux avec les reflets éclatants de la surface…

 

La nuit tombant, nous ressortons du lagon où la vie semble s’agiter… A peine arrivés sur le tombant extérieur, nous croisons une multitude de poissons prenant la direction opposée. Il est temps pour eux d’aller se réfugier à l’abri des gros prédateurs nocturnes. Une armée de chirurgiens noirs, formant une file interminable nagent à toute allure vers la passe.

Juste pour nous le temps de remonter sur notre hôtel flottant, décharger les photos revérifier le matériel… la nuit est là, et la petite épave située presque sous le bateau nous attend.

La reine des lieux... une taille incroyable !Branle-bas de combat, la cloche retentit, c’est l’heure du briefing dans la salle multimédia. Et quelques minutes plus tard, les premières palanquées plongent sous les projecteurs à l’arrière… L’épave sur laquelle nous allons n’a rien de particulier en soit, c’est une barge dont il ne reste plus grand chose. Mais elle a la particularité d’être abondamment colonisée. Nous ne comptons déjà plus les rascasses volantes, adultes ou juvéniles… Les parois de la barge sont habités par les alcyonaires, au milieu desquels se baladent de superbes oursins de feu, gros comme une noix de coco. L’habitante reine de l’épave, c’est une murène. Non pas qu’une murène soit extraordinaire par ici… Celle-ci est absolument énorme ! Quasiment déformée tant elle est grosse.

Peu de photos de la bête tant le courant nous empêche d’évoluer normalement. Je perdrais même mes partenaires Richard et Alexa, et finirais la plongée solo, perdu au milieu des  nombreux « sabres laser » des phares des plongeurs qui ont envahi le site…

En remontant, je m’assurais vite de les retrouver, et c’est l’équipage de l’Exocet qui nous accueilli, sur le navire transformé en discothèque flottante pour ce premier soir en Mer Rouge, nous enfournant à peine sur le pont, un verre de Mojito dans la main !

Le lendemain, nous attaquons les épaves nord… ce n’est que le début d’un très beau programme !

Place aux photos :

Si vous voulez tenter l’expérience Exocet …

diving_attitude

Laisser un commentaire

10

NE LOUPEZ AUCUN ARTICLE !

En vous abonnant à la newsletter, vous recevrez uniquement un e-mail lorsqu'un nouvel article paraîtra !

Merci de vous être abonné, et à bientôt sur Le Blog de la Plongée Bio !

Une erreur s'est produite.