Biologie marine Destinations à la Une

Requin-baleine : 7 destinations pour le voir !

Un géant, un mastodonte, un « bus », le plus grand poisson du monde… Le requin-baleine est décrit par de multiples superlatifs qui tentent de représenter son allure massive et gracieuse. Difficile même de l’imaginer vraiment avant de l’avoir vu. Mais lorsqu’il est devant vous, le temps s’arrête un instant… et le vaisseau passe. A voir au moins une fois dans sa vie, voici quelques unes des meilleures destinations pour rencontrer le requin-baleine !

C’est un peu la destination à la mode, et ce n’est pas pour rien. On y voit presque tout, de la plus petite crevette à la star qu’est la raie manta, des bancs de poissons colorés, des tortues, des requins etc…. Des récifs coralliens à couper le souffle sur lesquels une ombre passe. Le requin-baleine se rencontre facilement, spécialement sur les récifs sud d’Ari Atoll.

Quand voir le requin-baleine aux Maldives : toute l’année !

  • Le Mexique (Isla Mujeres)

Voici une destination qui permet de faire des plongées bien différentes les unes des autres. Sur la côte Caraïbes du Mexique, sur la face est de la péninsule du Yucatan, Playa Del Carmen est un haut lieu de la plongée mondiale. Il est possible d’y faire les plongées classiques des Caraïbes, mais aussi de plonger avec les requins bouledogues, ou encore dans les célèbres Cénotes. Et chaque année, se rassemblent tout près de là à Isla Mujeres, des dizaines (voire des centaines !) de requins-baleine qu’il est possible d’aller voir en snorkeling. Il y a peu d’endroits dans le monde où il vous sera donné d’en observer autant dans une même journée… en fait, c’est même le seul !

Quand voir le requin-baleine au Mexique : de juin à fin septembre.

  • Djibouti

Situées à l’extrême sud de la Mer Rouge, les eaux de Djibouti sont aussi fréquentées par le géant. Mais c’est en-dehors de celle-ci, dans le Golfe de Tadjoura qu’il est le plus propice d’observer le requin-baleine. Dans des eaux chargées en plancton, et donc pas toujours très claires, le pélagique est légion.

Quand voir le requin-baleine à Djibouti : d’octobre à janvier.

Le Sultanat d’Oman est sans conteste une destination hors du commun, avec des paysages d’une beauté incroyable. Sous la surface vous y trouverez des couleurs uniques, avec des eaux souvent vertes, qui offrent un contraste unique avec les gorgones violettes. La région des îles Daymaniyat, au nord du pays, est l’endroit où l’on peut les voir le plus facilement, tout comme la région du Musandam.

Quand voir le requin-baleine au Sultanat d’Oman : de mai à novembre.

  • Les Philippines (Sogod Bay)

Les Philippines avec 7107 îles représentent un véritable paradis pour la plongée et notamment pour les amateurs de bio et de photos. Au cœur du Triangle de corail où la biodiversité marine est la plus élevée de la planète, les mordus de macro en ont pour leur argent et même plus. Mais les eaux philippines sont aussi fréquentées par les requins baleine comme par exemple la baie de Sogod. Au sud de l’île de Leyte, dans les Visayas (centre des Philippines), c’est ici que vous aurez de bonnes chances de croiser le géant…

Quand voir le requin-baleine aux Philippines à Sogod Bay: de novembre à mai.

  • Madagascar (Nosy Be)

Située dans le canal du Mozambique, l’île malgache de Nosy Be (signifiant « grande île ») est un haut lieu pour rencontrer les géants du monde marin : vous irez peut-être pour voir les requins-baleine… vous y rencontrerez aussi les baleines à bosse ou encore les raies manta !

Quand voir le requin-baleine à Nosy Be : de mi-septembre à janvier.

  • Les Galapagos

Les Galapagos représentent tout ce dont un plongeur amateur de vie aquatique peut rêver. Sur les traces de Charles Darwin, où il élabora sa théorie de l’évolution, ces îles furent pour lui un véritable laboratoire à ciel ouvert. Et c’est dans ces eaux riches en biodiversité que vous plongerez avec le plus grand poisson du monde où il abonde une grande partie de l’année…

Quand voir le requin-baleine au Galapagos : de juin à novembre.

Le requin-baleine en quelques faits :

Requin baleine

  • Un requin ou une baleine ?

Un REQUIN. Son nom lui vient simplement de son aspect colossal et de la manière dont il se nourrit. Les requins sont apparentés aux poissons, alors que les baleines sont des mammifères.

  • Peuvent-ils nous mordre ou nous avaler ?

NON ! Les requins-baleine sont munis de plusieurs milliers de dents… qui ressemblent plus à du velcros qu’à de véritables dents. Elles sont vraiment trop petites pour infliger une blessure. Quand à savoir s’ils peuvent malencontreusement avaler un être humain… impossible malgré la taille de leur bouche, leur œsophage est trop petit !

  • Aussi grand qu’un bus ?

La plupart des requins-baleine adultes mesurent environ 10-12 mètres de long, soit globalement la taille d’un bus… Mais les individus les plus grands peuvent atteindre 20 mètres ! Et leur poids atteindre 34 tonnes.

  • Dessins uniques !

Chaque individu possède sur sa peau, de gros points blancs qui représentent en quelque sorte une carte d’identité. Ils sont agencés de manière unique d’un individu à l’autre, à l’image de nos empreintes digitales. Avec les photographies, les scientifiques peuvent ainsi identifier chaque individu pour les étudier.

  • Gros mangeur…

Le requin-baleine est un gros mangeur… mais sa nourriture est composée exclusivement de plancton ! Avec ses branchies qui lui servent aussi à se nourrir, il peut filtrer des particules de 1 mm.

  • Ovovivipares

Comme un certain nombre de grands requins, ce géant est ovovivipare. Ce qui signifie que les petits sortent d’un œuf alors qu’ils sont toujours à l’intérieur de la mère. Ils sortent ainsi dans le milieu extérieur après leur vraie naissance. Lorsqu’ils débutent leur vie, les petits mesurent environ 50cm de long.

  • Espèce en danger

En 2016, après que ses populations aient chuté d’environ 50% à l’échelle mondiale durant ces dernières décennies, l’IUCN a classé le requin-baleine sur la liste rouge des espèces en danger d’extinction.

Et vous, où avez-vous rencontré ce géant des mers ?

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

4 Commentaires

  • Bonjour Anthony,
    Je confirme pour la destination de Nosy Be. Habitant la Réunion, à 1h30 d’avion de la grande ïle Madagascar, j’ai eu la chance d’aller 2 fois à Nosy Komba au mois d’octobre (2014 et 2015) pour y nager avec ces géants des mers ! En 2015, sur 7 jours, 11 requins baleines croisés ! Mes enfants en gardent un souvenir mémorable. Par ailleurs, les plongées en cette période sont tout aussi extraordinaires, et un véritable paradis pour les photographes sous-marins (poissons clowns, raies mantas, raies mobula, raies aigles, requin léopard….)
    A faire absolument, lorsqu’on est fan de plongée !
  • Bonsoir,
    Je viens de rentrer de Tanzanie, plus précisément l’île de Mafia.
    La bas les requins baleine sont nombreux et j’ai pu en observer une bonne dizaine en une immersion !
    Les sorties sont organisées en Dhow traditionnel par un centre sérieux et menant des études sur ces fabuleux seigneurs des mers.
    Vraiment une expérience inoubliable !
    Pascale
  • Bonjour Pascale, merci pour votre commentaire, vous avez bien fait et ça donnera des infos en plus à nos lecteurs 😉 N’hésitez pas à donner le nom du centre, s’il est sérieux et qu’il agit en faveur de ces géant, autant le connaître !!!

NE LOUPEZ AUCUN ARTICLE !

En vous abonnant, vous recevrez un e-mail lorsqu'un nouvel article paraîtra !

Merci de vous être abonné, et à bientôt sur Le Blog de la Plongée Bio !

Une erreur s'est produite.