A la Une ! Snorkeling

Snorkeling, la plongée pour tous !

La pratique du snorkeling se répand de plus en plus un peu partout sur la planète. Son côté facile d’accès, convivial et sans prise de tête attire les plus novices comme les plus experts. Même les plongeurs “bouteille” ne se refusent pas de temps en temps une immersion en configuration “légère” en randonnée palmée !

Le snorkeling, c’est quoi ?

snorkeling-maldivesDerrière ce terme barbare se cache tout simplement la pratique de la plongée libre avec palmes, masque et tuba comme matériel de base. Le mot snorkeling vient de l’anglais, “snorkel” désignant le tuba. C’est aussi ce que l’on appelle de manière plus imagée, la randonnée palmée.

Pour beaucoup, ce sera un moyen simple d’aller explorer les “petits” fonds marins tout en restant à la surface. Il n’est d’ailleurs pas obligatoire d’être un excellent nageur pour pratiquer le snorkeling, puisque la plupart du temps il suffit de palmer. Et dans l’eau de mer, nous flottons facilement… il suffit de palmer et le tour est joué.

Pour d’autres, ce sera peut-être le début d’une grande aventure sous-marine, car tous les plongeurs ont commencé un jour en enfilant une paire de palmes et un masque. La magie sous-marine fait le reste, et l’on devient accro !

La randonnée palmée ne requiert aucune compétence physique, si ce n’est d’être tout simplement en bonne santé et de savoir nager correctement. Il ne faut pas confondre le snorkeling avec l’apnée. C’est avec un peu d’expérience et d’aisance que l’on pourra retenir sa respiration et descendre en apnée quelques mètres sous la surface pour aller observer un poisson ou un poulpe de plus près. La plupart des novices, un minimum à l’aise, sont capables de descendre facilement dans les 3 à 5m sous la surface.

Quel matériel pour la pratique du snorkeling ?

La randonnée palmée se pratique plutôt l’été, même si les plus motivés ne manqueront pas de se mettre à l’eau toute l’année. C’est également une pratique parfaite lors d’un voyage dans les régions tropicales. Et c’est bien ce qui attire puisque le matériel sera réduit. Donc simple d’utilisation et prenant peu de place.

P.M.T. … voici les 3 lettres magiques du snorkeleur. Palmes, Masque et Tuba ! On peut toujours se passer de palmes ou du tuba… Mais pour la sécurité et le confort, mieux vaut ne pas s’en priver.

Selon la température de l’eau, le pratiquant portera une combinaison courte ou une intégrale. Le plus important est de se sentir libre dans l’eau, en profitant le plus longtemps possible et sans avoir froid.

Comment choisir son matériel ?

Le masque sera un élément important ! Car il permettra d’y voir sous l’eau donc il doit être bien adapté au visage de l’utilisateur. Choisissez un masque à large champs de vision (comme par exemple le Maxlux de Beuchat). Une grande vitre vous permettra d’oublier plus facilement votre masque et vous aurez un champs de vision dégagé. Avant de l’acheter, ESSAYEZ-LE ! Sans passer la sangle, plaquez le masque sur vos yeux, inspirez un coup et bloquez votre respiration. Celui-ci doit tenir en place sans tomber. Chaque personne ayant un visage différent, chaque masque ne peut pas convenir correctement à tous le monde. Donc choisissez-le bien, au risque d’avoir des fuites ou de le trouver inconfortable.

Snorkeling, la plongée pour tous !

Le tuba est l’élément le moins important mais qu’il ne faut pas négliger. Optez plutôt pour un tuba à soupape, qui vous permettra de chasser l’eau plus facilement s’il se remplit. Pour les plus craintifs, il existe des tubas avec un clapet qui empêche l’entrée de l’eau lors d’une immersion.

Côté palmes, le choix est souvent plus compliqué pour l’utilisateur, tant il existe de modèles différents. En snorkeling, on utilise des palmes chaussantes et non réglables, bien moins confortables pour cette pratique. Pour nager en surface, la voilure de la palme devra se déformer facilement, il faut donc choisir une palme souple. Une palme rigide vous donnera l’impression de palmer avec une planche de bois, et sera vite désagréable.

En plus du trio de base, selon la température de l’eau, l’utilisation d’une combinaison pourra être nécessaire. Dans une eau dont la température dépasse les 20°C, un shorty (combinaison à manches courtes et s’arrêtant à mi-cuisse) peut suffire. Pour les plus frileux ou en-dessous de cette température, il vaut mieux utiliser une combinaison intégrale, avec ou sans cagoule. Globalement, les besoins vont varier d’une personne à l’autre selon sa sensibilité dans l’eau.

L’équipement est ce qui va conditionner le plaisir que vous allez prendre dans l’eau. Si vous êtes mal équipé, vous risquez de trouver ça désagréable et vous sortirez déçu. Avec du bon matériel, confortable et adapté à vos besoins, vous prendrez réellement du plaisir… c’est le but !

La sécurité

Bien qu’accessible à tous le monde, la pratique du snorkeling n’en est pas moins à prendre à la légère, et il y a de nombreuses règles à respecter pour rester en sécurité :

  • Être vigilent sur sa forme physique, éviter en cas de grande fatigue, une crampe ou un malaise est vite arrivé.
  • Reconnaître ou se renseigner sur les lieux si vous ne connaissez pas. Il peut y avoir des dangers comme des courants par exemple.
  • Attention à la navigation des bateaux. Dans le cas où des bateaux peuvent passer, n’y allez pas seul, ou alors signalez-vous avec une bouée (comme les chasseurs sous-marins).
  • Attention à la distance que vous parcourez par rapport à votre point de départ, surtout s’il y a du courant… Commencez par partir à contre courant, le retour sera plus simple.
  • Renseignez-vous sur la faune locale. Il peut y avoir des espèces dangereuses (poissons pierre, balistes Titan, requins, etc…). Dans tous les cas, ne touchez à rien !
  • Si vous ne portez pas de combinaison, protégez-vous du soleil car dans cette position il ne vous épargnera pas ! Portez un lycra à manches longues, c’est le top !
  • Si vous êtes plusieurs à l’eau, pensez à vous surveiller mutuellement !
  • Si vous faites aussi de l’apnée, soyez vigilent, respirez bien entre chacune, et ne les accumulez pas trop.
  • Attention au froid. Dans l’eau le corps se refroidit beaucoup plus vite que dans l’air. Ne restez pas si vous commencez à trembler !
  • Soyez vigilent par rapport à la météo qui peut changer !

Pratiquer le snorkeling en famille

snorkeling-posidoniaL’avantage du snorkeling, c’est bien sûr aussi la possibilité de pratiquer en famille assez rapidement. Dès l’âge de 4-5 ans, les enfants peuvent commencer à être à l’aise dans l’eau en portant un masque et un tuba. On peut alors faire de petites balades aquatiques en famille. Dans ce cas, il faudra adapter le matériel.

Une combinaison enfant est largement conseillée, même en eau chaude. En effet, celle-ci jouera le rôle de flotteur, et permettra à l’enfant de rester beaucoup plus facilement en surface sans trop se fatiguer (c’est aussi valable pour les adultes). Il est possible également de l’équiper d’une bouée de snorkeling: il s’agit d’un tube gonflable que l’on positionne au niveau du torse et sous les bras. Ce qui permet de flotter aisément et de garder la tête bien hors de l’eau si besoin.

Pour le confort de l’enfant, il existe des masques junior ainsi que des tubas avec de petits embouchoirs.

Enfin, pour assouvir la curiosité de vos têtards, emportez avec vous de quoi nommer la multitude de bestioles que vous croiserez dans l’eau ! Il existe notamment des plaquettes ou livres étanches à emporter partout !

Où faire du snorkeling ?

Globalement, il est possible de pratiquer le snorkeling à peu près sur tous les rivages de la planète. Cependant, certains endroits s’y prêtent moins, comme les zones souvent battues par les vagues.

On recherche en général des zones où la visibilité est bonne, l’eau plutôt chaude, et la vie abondante, donc plutôt des fonds rocheux ou du corail. La mer Méditerranée par exemple s’y prête parfaitement. Je peux vous citer d’excellents endroits comme la réserve marine de Carry-le-Rouet près de Marseille, les Calanques, ou les îles de Porquerolles et Port-Cros.

En voyage, les possibilités sont infinies, mais il existe des destinations réputées pour la randonnée palmée : le Mexique, les Maldives, les Philippines, la Polynésie, la Mer Rouge, la Malaisie…

Je vous parlerai bientôt de quelques destinations phares pour cette pratique !

En attendant, c’est l’été, alors tous à l’eau ! Soyez prudent….

snorkeling-coral-reef

Les récifs coralliens des Maldives, parfait pour le snorkeling !

Vous avez aimé ?

Laisser un commentaire

2 Commentaires

  • Super article pour les néophytes de l’aventure palmée !!
    Attention toutefois quand tu dis que sa pratique “ne requiert aucune compétence physique”. Faut quand même avoir un minimum d’endurance. Surtout au début où on a tendance à vite se laisser emporter par l’euphorie, et le courant aussi 🙂
  • Bonjour !
    Merci pour ton message 😉 Oui tu as raison il faut toujours être vigilent, c’est pour cela que j’ai fait un paragraphe sur la sécurité dans lequel je rappelle bien que même si l’activité est accessible à tous, elle n’est pas non plus à prendre à la légère ! Se renseigner sur les dangers est primordial, avant une première mise à l’eau sur un site.
95

NE LOUPEZ AUCUN ARTICLE !

En vous abonnant à la newsletter, vous recevrez uniquement un e-mail lorsqu'un nouvel article paraîtra !

Merci de vous être abonné, et à bientôt sur Le Blog de la Plongée Bio !

Une erreur s'est produite.