fbpx
Accueil Photographie sous-marine Photo sous-marine : condensez la lumière avec le snoot LSD-PRIME de RETRA

Photo sous-marine : condensez la lumière avec le snoot LSD-PRIME de RETRA

5 commentaires

Dans la série “matériel de photo sous-marine”, je vous présente régulièrement le matériel que j’utilise. Je vous ai souvent parlé des appareils photos et de leur caisson étanche, des différentes optiques que l’on peut utiliser, de l’éclairage… bref, ce que la plupart des photographes utilisent ! Aujourd’hui je vais vous présenter un outil un peu plus hors-norme, qui vous permettra certainement d’augmenter votre part de créativité : le condenseur de lumière ou “snoot” LSD-Prime de RETRA.

Parfois, lorsque l’on regarde certaines photos sous-marines, il peut arriver que l’on ait du mal à comprendre comment celles-ci ont été prises. C’est le genre de questions que l’on peut se poser avec la photo ci-dessus, lorsque l’on ne connait pas cet instrument.

RETRA underwater technology est une petite entreprise slovène innovante, qui s’est spécialisée dans le concept du “Light Shaping Device” (LSD), littéralement Dispositif de Modelage de Lumière. L’objectif de cette technique consiste à n’éclairer qu’une partie de la zone que l’on veut prendre en photo. C’est une technique que l’on retrouve également sous le terme anglais de “Snoot”.

Le dispositif est simple, mais robuste et d’excellente fabrication. On y retrouve un long tube en aluminium dont le but va être de concentrer à l’aide d’une lentille performante, la lumière du flash sur lequel il sera positionné. Adapté à chaque modèle de flash (plusieurs modèles des marques Inon, Ikelite, Sea&Sea, Subtronic et Seacam), il se fixe parfaitement à l’aide d’une charnière et ne bouge plus.

Une fois en place, quelques plongées seront nécessaires pour commencer à maîtriser la technique. Patience et précision sont de rigueur. A l’aide des 13 différentes formes livrées avec, vous pourrez varier les faisceaux lumineux, et ainsi éclairer à votre convenance. Les languettes de formes se placent et s’enlèvent très facilement et les anneaux de corde permettent de les fixer n’importe où pour ne pas les perdre.

Les flashs possédant une petite lampe pilote (comme le INON D2000) seront plus facile d’utilisation, car ils permettent de voir en direct où le faisceau du flash se posera comme le montre l’image suivante :

Il ne manquera plus qu’à trouver des sujets ! Et c’est à partir de là qu’il faudra être créatif. Le mieux pour commencer est de faire de la macro même s’iI est tout à fait possible d’utiliser ce dispositif avec une lentille grand-angle. Pensez à bien régler votre appareil, l’idéal est d’avoir un fond bien noir sur la partie non éclairée, il faut donc diminuer un maximum la vitesse et fermer  l’ouverture afin d’avoir la plus grande profondeur de champs possible. Et la partie éclairée ne doit pas être cramée, donc le réglage du flash sera aussi important.

La partie la plus compliquée au début sera le positionnement du tube et l’angle choisi. Vous pourrez choisir d’éclairer votre sujet par devant, sur le dessus, ou même à contre jour si vous positionnez le faisceau arrivant à l’arrière du sujet par rapport à votre objectif. Attention toutefois de ne pas trop incliner celui-ci vers la lentille au risque d’avoir beaucoup de halo et d’éblouissements.

J’ai personnellement trouvé de très bons sujets avec les limaces, les poissons de sable et leurs yeux, les gorgones et les animaux qui y grimpent…. Les possibilités sont très nombreuses ! Je ne l’utilise que depuis quelques semaines mais j’ai trouvé là un vrai moyen de s’amuser en faisant des photos originales.

Je pense que vous êtes impatient de voir le résultat en images, alors je vous ai préparé une galerie virtuelle pour en profiter encore plus ! Il suffit de cliquer sur l’image suivante (Vous pourrez vous diriger avec la souris ou bien avec les flèches directionnelles de votre clavier, et bien sûr cliquer sur les photos) :

snoot-gallery

Le snoot RETRA LSD-Prime est étanche à 40m (mais testé à 6 bars), et pèse environ 700 grammes, un poids qui paraît effrayant hors de l’eau mais qui disparaîtra presque totalement sous la surface !

Si vous souhaitez vous mettre à “snooter”, le RETRA LSD-Prime est en vente chez Plongimage. 

[Total: 0 Moyenne: 0]

NE LOUPEZ AUCUN ARTICLE !

En vous abonnant à la newsletter, vous recevrez uniquement un e-mail lorsqu'un nouvel article paraîtra !

Merci de vous être abonné, et à bientôt sur Le Blog de la Plongée Bio !

Une erreur s'est produite.

Ces articles vont vous plaire :

5 commentaires

fred 3 août 2013 - 18:21
çà donne une touche artistique et esthétique à la photo, une autre dimension.
Reply
CONRATH Hervé 5 août 2013 - 10:11
superbes photos, ayant reçu l’objet il y a qq jours, je m’y suis essayé lors de 2 premières plongées. ( je plonge en apnée dans le lagon calédonien avec un 7D et 2 Z240)
les sujets ne manquent donc pas.
Autant de nuit, pas de difficulté pour éclairer la zone que l’on va flasher avec la lumière de visée du flash, autant de jour impossible de voir où se trouve le spot où ça va flasher.
et comme les clamps sur les bras de flashs, ne supportent pas le surpoids engendré par l’engin,et que tout préréglage hors de l’eau s’avère donc inutile, autant dire que c’est coton d’éclairer vraiment où on avait envie ?
as tu une astuce ou un conseil particulier à prodiguer, que ce soit pour verrouiller le clamp ou pour faciliter la visée de jour ?
encore bravo et merci de tes conseils
HC
Reply
Anthony... Plongeur bio 6 août 2013 - 23:10
Salut Hervé !
Pas facile à résoudre comme problème… c’est vrai que ce condenseur de lumière n’est pas un outil très adapté à une utilisation en apnée ! En général, il faut s’y reprendre à plusieurs fois pour éclairer exactement la zone que l’on veut.
D’autant plus de jour, où l’on ne peut quasiment pas voir à l’avance où la lumière va tomber ! Perso, je règle petit à petit…
Au niveau des clamps, qu’utilises-tu ? Moi je trouve qu’une fois serré (pas au max évidemment), le tout tient très bien et l’on peut bouger assez finement l’orientation du flash.
Cependant, il faut un peu de pratique pour se faire la main… 😉
Reply
Marcolepoulpe 20 août 2013 - 15:42
Vive le snoute,snoupiiiiie! et bonjour aux calédoniens, caldoches,kanaks qui traquent la saumonée et le dawa !
Reply
Anthony... Plongeur bio 20 août 2013 - 21:50
Lol ! Marcouski t’es pas tout seul dans ta tête 😉
Reply

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

59

NE LOUPEZ AUCUN ARTICLE !

En vous abonnant à la newsletter, vous recevrez uniquement un e-mail lorsqu'un nouvel article paraîtra !

Merci de vous être abonné, et à bientôt sur Le Blog de la Plongée Bio !

Une erreur s'est produite.

NE LOUPEZ AUCUN ARTICLE !

En vous abonnant à la newsletter, vous recevrez uniquement un e-mail lorsqu'un nouvel article paraîtra !

Merci de vous être abonné, et à bientôt sur Le Blog de la Plongée Bio !

Une erreur s'est produite.