Les sites de plongée de Marseille

Sites de plongée de Marseille, de la Côte-Bleue à la Ciotat

Marseille… C’est un peu ici que tout a commencé ! Plonger à Marseille, c’est comme plonger sur les traces des premiers plongeurs explorateurs. Sur les traces du Commandant Cousteau et sa célèbre Calypso. C’est aussi l’occasion de plonger sur quelques uns des plus beaux sites de la Méditerranée. Car les sites de plongée de Marseille, et plus largement sur la zone allant de la Côte-Bleue jusqu’à la Ciotat, offrent des décors d’une richesse incroyable. Des tombants à volonté, recouverts d’immenses gorgones rouges, de nombreuses grottes facilement accessibles, des secs rocheux, plateaux, herbiers, coralligènes, etc… Sans compter la multitude d’épaves de bateaux ou d’avions pouvant être observées par tous les niveaux de plongeurs ! Et bien entendu tout ça en plein cœur du Parc National des Calanques, créé en 2012. Bien que la plupart des plongeurs choisissent de pratiquer en clubs, la région marseillaise offre aussi une jolie collection de sites de plongée du bord. Bref, il y en a pour tous les goûts, c’est ce qui fait aussi de Marseille, un haut lieu de la plongée !

Sur la carte ci-dessous, vous trouverez ainsi une description de la grande majorité des sites de plongée de Marseille, de la Côte-Bleue jusqu’à la Ciotat.

Plongée du bord (en bleu clair) / Plongée en bateau (en bleu foncé) / Épaves (en rouge)

Présentation des sites de plongée à Marseille et aux alentours :

  • Sites de plongée de la Côte-Bleue

La barge de Carro (Épave) : Posée sur le sable à 32m, la barge de transport coulé dans les années 60 abrite de beaux mérous. La visibilité y est souvent médiocre.

Baou Tailla : Plongée du bord très sympathique… mais attention à la mise à l’eau un peu “casse-gueule” ! Exploration de gros blocs rocheux bien garnis avec de belles ambiances.

Le phare de Cap Couronne : Au pied de la réserve marine, une plongée facile dans 14m avec un petit tombant et l’exploration de blocs rocheux.

L’Aragnon : Plongée peu profonde (environ 18m) accessible à tous les niveaux. Belles ambiances ! Également accessible du bord, mais déconseillé car très longue distance à parcourir avec du passage de jet-skis.

Le grand four à chaux : Descente en pleine eau sur un plateau à 38m, le bas de la roche est à 55m.

Le Grand Nid : Plongée du bord très facile, hormis un peu de palmage en surface. https://www.zesea.com/Zeblog/plongee-cote-bleue-grand-nid/

Le Petit Nid : Un spot du bord, parfait pour les baptêmes et les niveaux I. Herbiers de posidonie, sable, petit tombant avec une petite grotte. De belles rencontres…
https://www.zesea.com/Zeblog/premiere-au-petit-nid/
https://www.zesea.com/Zeblog/plongee-de-nuit-le-petit-nid-a-sausset-les-pins/

Les jardins de Sausset : Un spot du bord accessible à tous… pas plus de 15m. Excellent pour la photo et la bio. Attention à la houle !
https://www.zesea.com/Zeblog/un-homard-dans-mon-jardin/
https://www.zesea.com/Zeblog/photos-sous-marine-plongee-de-nuit-aux-jardins-de-sausset/

Cap Rousset – Parc Marin de la Côte-Bleue (Snorkeling) : Un véritable aquarium à ciel ouvert réservé aux snorkeleurs ! https://www.zesea.com/Zeblog/randonnee-palmee-dans-la-reserve-marine-de-carry/

Calanque de Figuières : De superbes blocs rocheux… un site préservé et accessible du bord. https://www.zesea.com/Zeblog/plongee-sur-la-cote-bleue-figuieres/

Les écueils de Méjean : Sur 35m, beau tombant bien fourni, une très belle faune, et du passage de pélagique ! Accessible du bord malgré une distance de palmage assez importante.

La tête de chien : Un tombant superbe sur 40m. Une plongée accessible du bord malgré une distance de palmage assez importante.

L’érevine : Superbe tombant, de belles gorgones, du corail rouge, pas mal de poisson… Très belle faune.

Beaume Rousse : Max 28m, belles ambiances au milieu de blocs rocheux.

Le Moulon : Son arche, son tombant… des milliers de gorgones à découvrir ! https://www.zesea.com/Zeblog/plongee-cote-bleue-arche-du-moulon/

La Vesse : Une plongée du bord bien abritée du mistral, moins de 20m de profondeur.

  • Les sites de plongée de Marseille

Le Saint-Dominique (Épave) : Une belle épave d’un grand voilier 3 mâts de 70m de long !

La faille du soldat : Une plongée qui se fait le long d’un tombant jusqu’à 34m, et qui finit avec l’exploration de la faille.

Le grand Salaman : Un site poissonneux descendant sur 43m. Très belles ambiances…

Le Tiboulen du Frioul : Un tombant descendant sur 40m puis un plateau à 20m avec des mérous.

Le Junker 88 : L’épave d’un bombardier allemand abattu en 1943, gisant à 54m de fond.

La pierre fendue : Un site particuliers où l’on peut observer des scènes de chasse de pélagique ! Trois remontées rocheuses, dont l’une est fendue…

Le rocher du Cap Caveau : Plongée sur une trentaine de mètres, sympa pour la photographie avec de belles ambiances et des blocs rocheux bien colonisés.

Cap Caveau : Plongée tout niveau, entre 10 et 40m. Plongée de replie par mistral. Très beau tombant sur lequel il est possible de voir des St-Pierre.

La calanque des Cambrettes :

Le Novi (Épave) : Epave de voilier d’une vingtaine de mètres de long assez bien conservé. Elle se situe à une profondeur de 34m. Attention en surface, au passage de nombreux bateaux.

Le Miquelon (Épave) : Posé sur 53m de fond, l’ancien cargo de 49m est posé droit sur sa quille.

Le Ker-Bihan (Épave) : Profondeur de 56m pour cette épave d’un chalutier dragueur d’une trentaine de mètres.

La Drôme (Épave) : Posée sur 52m, épave de 69m de long. Bateau coulé en 1918.

Le Veyron, le tombant : A faire absolument par météo parfaite ! Il peut y avoir un fort courant sur ce site. Tombant entre 13 et 40m.

Le Veyron, les grottes : Le Veyron est un haut-fond remontant à 13m. Le plateau est constitué de grottes et de boyaux, ce qui en fait un site unique !

Le Souquet : Un site à faire impérativement par beau temps, situé environ 200m à l’est du Planier. Haut-fond remontant assez près de la surface, avec un tombant descendant sur une quarantaine de mètres.

Le Dalton (Épave) : Un cargo anglais qui transportait du plomb… jusqu’à ce jour de février 1928 où il heurta le haut de la pierre à la bague. pour le plus grand bonheur des plongeurs… Entre 15 et 30m. Beaucoup de poissons… dont des mérous. https://www.zesea.com/Zeblog/plongee-marseille-sur-les-epaves-de-planier/

Le Messerschmitt BF 109 (Épave) : Épave d’avion allemand tombé durant la Seconde Guerre Mondiale, posé sur un fond de sable à 45m. 9m de long.

Le tombant de Planier : Un beau tombant entre 30 et 38m sur la face nord de l’île.

Le Chaouen (Épave) : Épave magnifique, un ancien cargo de 90m échoué entre 10 et 35m. Bien conservée, on peut également pénétrer à l’intérieur. https://www.zesea.com/Zeblog/plongee-a-marseille-l-epave-du-chaouen/

La pierre à la Bague : Un récif tout en long qui causa pas mal de problèmes à de nombreux bateaux. Et sous l’eau ça se voit, une multitude de petites épaves jonches le fond. Site exceptionnel pour la bio ! Et finalement assez peu plonger, les plongeurs préférant explorer le Chaouen tout proche. Il est même possible de faire les deux… https://www.zesea.com/Zeblog/plonger-a-marseille-weekend-bio-aux-goudes-20-21-juillet-2013/

L’arche de Planier : Plongée profonde à 55m. Superbe arche dont le sommet est à 32m. La fin de plongée se fait sur la pierre à la Bague.

Le Mont-Rose : Plongée à faible profondeur max 16m. Petit tombant bien fourni, possibilité de rejoindre la calanque de Saména.

La Calanque de Samena : Une plongée du bord à deux pas de la ville ! Facile, moins de 15m, pas hyper garnie… mais finalement un très bon spot pour ceux qui aiment la bio ! De jour mais aussi de nuit.
https://www.zesea.com/Zeblog/samena-le-spot-de-plongee-pratique-de-marseille/
https://www.zesea.com/Zeblog/plongee-marseille-creatures-nuit-samena/

Le sec de l’Escalette : Mise à l’eau un peu périlleuse, mais plongée sympa sur ce sec dont on fait le tour pour explorer les nombreuses failles, arches et petits canyons abritant de nombreux habitants.

Le Marie-Angèle : Il s’agit d’une épave de chalutier, d’une vingtaine de mètres de long. Le “Marie-Angèle” a sombré le 02 mars 2009 après avoir percuté de plein fouet l’îlot Tiboulen de Maïre. L’épave se situe à 17m de fond, c’est donc une plongée facile mais qui nécessite un bon balisage à cause du passage de nombreux bateaux en surface. Elle est entourée d’herbiers de posidonie.

Le Tiboulen de Maïre : Accessible aux N1, plongée constituée de blocs rocheux et grottes.

La passe de Maïre : Petit tombant accessible aux N1, intéressant pour la macro.

La Cathédrale : Site abrité du mistral. Grotte assez large située à 16m dont le plafond est recouvert de corail rouge. Il est également possible de plonger le long du tombant au niveau de la pointe qui vous mène jusqu’à 28m.

La grotte à corail : Site abrité du mistral. Grotte assez large située à 16m dont le plafond est recouvert de corail rouge. Il est également possible de plonger le long du tombant au niveau de la pointe qui vous mène jusqu’à 28m.

Le Liban : Épave d’une navire vapeur coulé en 1903. Suite à l’exploration de l’épave, il est possible de finir sa plongée sur les Pharillons.

Les Pharillons : Une des plongées les plus connues de Marseille ! Au sud de l’île de Maïre, deux îlots se détachent. Sous la surface, deux belles arches poissonneuses et un très beau tombant.

Les fromages : Tombant en direction des Pharillons, menant jusqu’à 37m de profondeur.

La Calanque de Callelongue : La plongée du bord, du bout du monde ! Ou plutôt de Marseille… Ici on est déjà dans les calanques ! Face à l’archipel de Riou. Plongée sur une vingtaine de mètres. Une curiosité avec une belle ancre posée sur le sable… A vous de la trouver !
https://www.zesea.com/Zeblog/plongee-a-callelongue-lancre-du-bout-du-monde/

La Calanque de Callelongue, la grotte : Une grotte facilement accessible puisque la plongée se fait dans une quinzaine de mètres. La grotte est assez vaste et possède une partie à l’air où l’on peut respirer puisqu’elle est ouverte (les promeneurs peuvent y entrer).
https://www.zesea.com/Zeblog/plongee-du-bord-calanque-callelongue-marseille/

Le Cap Jarron : Une roche détachée de l’île crée un canyon dans lequel le plongeur peut passer, puis l’exploration se fait dans des blocs rocheux. Max 25m.

La passe entre Jarre et Jarron : Passage assez étroit situé entre les 2 îles, débouchant sur un canyon, et un champs de posidonie. Max 25m.

La pierre de Briançon : Superbe plongée autour de la pierre de Briançon, jusqu’à la fameuse arche posée sur 25m.
https://www.zesea.com/Zeblog/plongee-marseille-pierre-briancon-ile-jarre/
https://www.zesea.com/Zeblog/plonge-palau-marseille/

La grotte arc-en-ciel : A quelques dizaines de mètres de l’arche de Briançon, grotte à 7m de fond. Deux sorties quelques mètres plus bas. On y trouve du corail rouge albinos, ce qui fait la réputation de cette plongée.

La grotte mysterieuse : Grotte assez peu profonde avec l’entrée à 12m. C’est en fait un tunnel et l’on ressort de l’autre côté avant d’explorer des blocs rocheux.

Le Batavia (Épave) : Épave d’un paquebot de 109m de long qui a coulé en 1877.

La pierre qui tramolle : Plongée autour de la pierre avec des éboulis, un beau champs de posidonie et une grotte à 9m.

Le tunnel de Pouars : Une plongée qui commence dans la calanque de Pouars (Île Plane) avec le passage dans un petit tunnel d’une vingtaine de mètres de long, qui débouche sur un fond en pente jusqu’à un beau coralligène.

Le port de Plane : Le long de la côté à main droite, deux grottes dont une à 15m intéressante. Bel herbier de posidonie sur le retour.

Le voilier de Plane : Une épave peu intéressante d’un voilier dont il ne reste plus grand chose.

La grotte à Perez : Superbe grotte, très vaste permettant l’évolution de plusieurs plongeurs. il est possible de continuer la plongée en suivant le tombant à main droite jusqu’au niveau de la faille derrière la pointe. Entrée débutant à 20m, au dessus d’un beau tombant descendant jusqu’à 45m.

Les arches de Plane : Plongée simple accessible dès le niveau 1 puisque le fond est à 18m. Présence de grottes et d’arches offrant de beaux jeux de lumières !

Les pierres à Joseph : Plongée sur 20m sur des éboulis rocheux, parfait pour la photographie !

L’écueil du milieu : Il s’agit d’un sec remontant près de la surface, et offrant une plongée jusqu’à 25m. Très bien pour la macro !

La Calanque de Monasterio : Un petit coin paradisiaque parfait pour les baptêmes de plongée !

Le petit Conglué : Plongée sur 35m max, avec un petit tombant et de gros blocs rocheux.

Le Grand Conglué, l’Anse : Proche de la pierre de Cassis, moins profond. Sur une quarantaine de mètres de profondeur se trouve une zone très riche parfaite pour la photo !

Le Grand Conglué, la Pierre de Cassis : Plongée débutant à 25m et pouvant aller jusqu’à 70, avec une succession de tombants et de paliers.

Le Grand Conglué, le couloir aux Gorgones : Plongée profonde à 55m. Tombant puis faille assez longue abritant de superbes gorgones !

La pointe Caramassaigne : Très belle plongée commençant dans des blocs rocheux puis un petit tombant au bord d’un plateau descendant jusqu’à une quarantaine de mètres. La fin de plongée se fait autour d’une roche détaché de la falaise qui offre de beaux jeux de lumières.
https://www.zesea.com/Zeblog/plonger-a-marseille-la-pointe-caramassaigne/

La grotte aux 3 mostelles : Plongée profonde. Tombant jusqu’à 40m puis plus bas belle grotte située à 50m connue pour abriter des mostelles.

La Falaise de Caramassaigne : Dès le N1, avec de gros blocs à 20m. Pour les niveaux supérieurs, tombant jusqu’à une quarantaine de mètres.

Caramassaigne, côté impériaux : Plongée assez profonde abritée par mistral (jusqu’à 55m). Tombant vertical bien colonisé.

Le sec des impériaux : Un sec entre 24 et 50m couvert de superbes gorgones rouges. une plongée permettant d’observer le spectacle des pélagiques dans le bleu.

L’impérial de terre : Plongée accessible aux niveaux I. Gorgones rouges sur la face est.

L’impérial du milieu : Tombant jusqu’à 45m couvert de gorgones rouges, une des plus belles plongées marseillaises !

L’impérial du large : Une des plus belles plongées de Méditerranée, mais accessibles uniquement aux N3 minimum car très profonde (jusqu’à 65m voire plus). Souvent soumis à un courant qui peut être fort.

La grotte du CNRS (grotte à corail) : Une immense grotte dont le fond est à 35m (10m de haut sur 10 de large). Possibilité donc de la visiter à plusieurs. Possibilité d’explorer le tombant jusqu’à 45m.

La télévision : Plongée tout niveau, avec une grotte accessible entre 16 et 6 m, et un tombant jusqu’à 46m.

Les contrebandiers, main gauche : Canyon descendant à 40m puis tombant à 45m. Bien abrité du vent d’est.

Les contrebandiers, main droite : Plongée sur de gros blocs rocheux sur une trentaine de mètres et un petit tombant. De beaux poissons (mérous, sars tambours, murènes,etc..). Site bien abrité par vent d’est.

Les pierres tombées : Superbe tombant riche en faune entre 35 et 45m.

La pierre à Daniel : Attention plongée profonde jusqu’à 55m sur une pierre isolée, peu plongée donc préservée.

La grotte Boulegeade : Belle grotte s’ouvrant à une douzaine de mètres, habitée de nombreuses créatures à pinces ! Sortie de la grotte à 24m, avec la possibilité d’aller sur un tombant un peu plus profond.

Les Moyades : Une des plongées les plus réputées de Marseille, les Moyades c’est la garantie de voir toujours beaucoup de poissons.

Les Moyadons : Plongée autour du sec rocheux avec un beau tombant jusqu’à 40m.

La Calanque de Sormiou, la grotte des Capélans : Une belle distance à parcourir à la palme depuis la plage, mais une grotte avec une ambiance fabuleuse, accessible dès le niveau 1 !

La Calanque de Sormiou, la porte de Rome : Beau tombant et nombreuses cavités à explorer jusqu’à 40m. En fin de plongée, passage dans une grotte avec partie aérienne où il est possible de sortir pour observer le trou bleu !

Le tombant du soldat : Un sec à 14m avec un beau tombant donnant la possibilité de dégringoler jusqu’à 47m.

L’îlot Dromadaire : Un site idéal pour les baptêmes de plongée car le fond ne dépasse pas 15m autour de l’îlot.

L’Eissadon : Site peu profond constitué de tunnels et de failles offrant de belles ambiances.

La Calanque de l’Oule : Plongée facile avec le fond à 22m, mais la plupart de la plongée se fait à 12m avec l’exploration de belles failles dans la falaise.

Le jardin : Blocs rocheux à 37m avant de visiter des failles sur une vingtaine de mètres.

La grotte à corail : Grotte à 20m formée d’une grande voute, recouverte de corail et de gorgones. Plus bas, possibilité d’explorer blocs rocheux et tombant.

Castel-Viel : Superbe tombant accessible aux niveaux 1 avec un plateau à 20m, puis deuxième tombant descendant à 40m avec mérous et peut-être quelques st-Pierre…

Pointe d’En-Vau : beau tombant descendant à 25m en formant une langue rocheuse.

  • Les sites de plongée de Cassis

La pointe de la Cacau : Très beau tombant jusqu’à 40m, avec un sec rocheux remontant à 20. 2 canons visibles à 10 et 13m. Possibilité de voir des œufs de roussette sur ce site.

Le tombant de Cassidaigne : Un site au large très poissonneux, avec un tombant jusqu’à 45m. Uniquement par mer très calme !

Cassidaigne, la Bigue : Une grande remontée rocheuse entre 47m et 28m, très poissonneuse.

  • Les sites de plongée de La Ciotat

La Calanque de Figuerolles : Une des plus belles plongées du bord de la région… qui se mérite: près de 90 marches pour y descendre et autant pour en revenir ! Sans compter le palmage…
https://www.zesea.com/Zeblog/plongee-de-nuit-overdose-bio-a-figuerolles/
https://www.zesea.com/Zeblog/sur-le-coralligene-a-figuerolles/

Les terrasses du Belvédère : Belle plongée le long d’un tombant bien garni, le retour se fait au-dessus sur une pente qui donne l’impression d’une terrasse.

Le Bec de l’Aigle : Zone très riche avec un tombant jusqu’à 40m.

Le Mugel : Belle plongée du bord qui nécessite une longue distance de palmage.
https://www.zesea.com/Zeblog/la-ciotat-plongee-petit-mugel/

La grotte de la Vierge : Belle plongée dès le niveau 1, avec une large grotte abritant une statue de la Vierge… mais aussi pas mal d’habitants !

La Balise : Un site accessible à tous, mais avec la possibilité d’explorer un beau tombant jusqu’à 45m !

Le Barancan : Un tombant qui descend sur 45m abritant beaucoup d’espèces, et un plateau composé de blocs rocheux pas moins intéressant !

La grande Calanque : Un tombant en prolongement de la pointe rocheuse, descend jusqu’à 45m. Bien colonisé, avec notamment de belles éponges Axinella.

Le Grand Moure : Tombant jusqu’à 42m très riche en faune fixée comme les gorgones et idéal pour la macro et l’ambiance.

Le Petit Moure : Accessible aux N1, avec un tombant jusqu’à une trentaine de mètres idéal pour la macro !

La pierre à Roustaud : Énorme pierre que l’on peut explorer entre 15 et 50m ! Beaucoup de poissons en général et notamment des scènes de chasse.

Les Rosiers : Une plongée superbes, peut-être la plus belle de La Ciotat. Un tombant fréquenté par de nombreux mérous, mais aussi pas mal de poissons, de langoustes etc…

Le Levant : Tombant bien colonisé abritant des mérous et d’où l’on peut assister à des scènes de chasse dans le bleu.

Le voilier et la pilotine : Deux épaves très proches, une pilotine que l’on explore rapidement avant d’aller sur le voilier plus intéressant. 42m.

Le P38 Lightning (Épave): Une épave magnifique d’un avion de chasse américain de la Seconde Guerre Mondiale. Posé sur un fond de sable à 38-40m. Superbe ambiance…

 

Vous souhaitez mieux connaître la faune que vous rencontrerez lors de vos plongées à Marseille ? Visitez cette page sur ce blog !

Pour en savoir plus sur la plongée à Marseille :

  • Un livre référence, dans lequel vous découvrirez tous les sites de plongée de Marseille : 100 Belles Plongées À Marseille Et Dans Sa Région de François Scorsonelli
  • Le guide pour “Plonger du bord”, avec 52 spots du bord détaillés
  • Un site web pour les plongées du bord: www.mapalmes.com

Et vous, c’est quoi votre site de plongée favoris à Marseille ?

Enregistrer

Enregistrer

[Total: 1 Moyenne: 3]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

4 Commentaires

203