fbpx
Accueil Plongée Côte-Bleue Plongée sur la Côte Bleue: l’Arche du Moulon

Plongée sur la Côte Bleue: l’Arche du Moulon

par Anthony LEYDET... Plongeur bio
4 commentaires

Un petit air de cénote...

Suite à  cette première plongée avec Aqua Evasion, et une météo estivale, la deuxième est programmée pour le même jour. De quoi entamer le reportage sur le centre pour le magazine Chercheurs d’eau. Pour continuer dans la présentation de ce centre de la Côte Bleue, à l’ambiance qui sent bon les vacances, ce qui m’a attiré en premier lieu, c’est son système de double formation PADI et FFESSM. Les moniteurs sont tous instructeur PADI.

Je retrouve donc l’équipe vers 15h pour un départ vers 15h30. Nous partons dans la même direction que ce matin, jusqu’au site de l’Arche du Moulon. Nous jetons l’ancre près d’une toute petite anse où nous finirons d’ailleurs la plongée. Je retrouve mes coéquipiers  Philippe  et Béatrice, les normands. Nous allons essayer de ne pas nous perdre cet après-midi 😉

La particularité de ce site est comme son nom l’indique, la présence d’une petite arche, qui ressemble plutôt à  un petit tunnel. Nous la trouvons rapidement après la mise à  l’eau, en partant falaise main gauche. L’arche à  une forme triangulaire, passer au travers est facile, attention toutefois de ne pas abimer la multitude d’anémones encroutantes jaunes qui tapissent les parois.Il vaut mieux également éviter de rester trop longtemps à  l’intérieur afin de ne pas laisser trop de bulles d’air au plafond, ce qui peut être fatal à  la faune fixée.

Gorgone rougeDe l’autre côté, nous arrivons sur un plateau parsemé de gros blocs rocheux. Nous cherchons dans les creux si des petites bêtes s’y cachent: nous débusquons de petites langoustes trahies par leurs antennes. J’en ai rarement vu de si petites. Quelques doris dalmatiens. Et un gros poulpe expert en  bâtiment  tellement son trou était camouflé de multiples pierres à  son entrée. L’intelligence du poulpe… toute une histoire !

Les dauphins de la côte BleueLa quantité de gorgones blanches est impressionnante. Je survole ainsi une véritable forêt de fines branches  pointant  vers la surface, en direction du tombant que nous a indiqué Xavier. Nous y voilà : devant nous le relief change. Un mur s’élève, sur lequel je remarque la couleur  différente  des gorgones bien plus grosses. Elles sont bleues… jusqu’à  ce je balaye l’une d’entre elles de mon phare. Le bleu se  transforme  en rouge violacé. A cette profondeur, le rouge n’existe plus sans apport de lumière. Au milieu de ces HLM à  polypes, nous trouvons la ponte caractéristique d’un doris dalmatien, rubanée et enroulée.

Nous faisons demi-tour et croisons un banc de sars à  tête noire. Nous repassons par la porte d’entrée… pour nous diriger vers la petite anse près du bateau. La position du soleil est parfaite. Ses rayons pénètre l’eau et apparaissent comme des sabres lasers plantés dans de la glace. Nous arrivons dans le surplomb et à  la plus grande des surprises, nous découvrons le pyjama d’une grande cigale de mer. Une espèce  TRàˆS rare, et bien sà»r protégée. La mue parait fraiche, elle n’est pas abimée, encore en une seule pièce. La princesse qui a perdu sa robe ne doit pas être loin…

Je profite de l’ambiance pour immortaliser un banc de tout petits castagnoles à  contre-jour, content d’avoir fait une belle rencontre… il est temps de remonter sur le bateau. Xavier nous offre un petit bonbon, et un thé chaud, le temps que chacun reprenne ses esprits…

Le moteur démarre au dessus de l’arche et nous mettons le cap vers Carry. Quant un mot retentit à deux reprises… “Dauphins! Dauphins!” C’est la frénésie sur notre embarcation, nous voyons à plusieurs reprises les museaux et les ailerons sortir de l’eau à  quelques mètres de nous. Certainement une famille, en pleine chasse. Le plus beau des cadeaux de notre grande bleue…

 

Plonger en dérivante : 13 conseils pour de bonnes sensations
[Total: 0 Moyenne: 0]

NE LOUPEZ AUCUN ARTICLE !

En vous abonnant à la newsletter, vous recevrez uniquement un e-mail lorsqu'un nouvel article paraîtra !

Merci de vous être abonné, et à bientôt sur Le Blog de la Plongée Bio !

Une erreur s'est produite.

Ces articles vont vous plaire :

4 commentaires

lepoulpe 10 septembre 2009 - 12:18
Bravo ! superbe diaporama, les juvéniles castagnoles trop joli , à  quand des photographies de dauphins sous le miroir ?
Reply
Anthony 14 septembre 2009 - 0:55
Merci Marco ! Ecoute, pour les dauphins, j’aimerais te faire plaisir… mais pour cela je vais être obligé de multiplier encore mon temps passé dans l’eau… Bon OK, je vais faire un effort ! 😀
Reply
lepoulpe 15 septembre 2009 - 10:26
Je n’en doute pas, d’ailleurs il va falloir se programmer une plongée de nuit…
Reply
lepoulpe 15 septembre 2009 - 10:35
AH j’j’ai oublié de te dire qu’il ya eu un scoop à  Port-Cros ce WE, je me suis fait suivre par un petit mérou de 10-12cm, au début je croyais qu’il y a avait deux ! il profitait de mon demi-tour pour emprunter un chemin de traverse et se retrouver en face de moi. Je crois que je vais l’adopter, je viens de faire une demande de formulaire au Parc National. Il va falloir que je m’équipe avec un appreil qui fasse de courts vidéogrammes,car c’est vraiment mignon de regarder cette minuscule bestiole et de penser que qq années plus tard elles sera 10 fois plus grande et environ 70 fois plus lourde ( hors de l’eau bien sà»r mais je préfère pas imaginer ) mon bébé !
Reply

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1

NE LOUPEZ AUCUN ARTICLE !

En vous abonnant à la newsletter, vous recevrez uniquement un e-mail lorsqu'un nouvel article paraîtra !

Merci de vous être abonné, et à bientôt sur Le Blog de la Plongée Bio !

Une erreur s'est produite.

NE LOUPEZ AUCUN ARTICLE !

En vous abonnant à la newsletter, vous recevrez uniquement un e-mail lorsqu'un nouvel article paraîtra !

Merci de vous être abonné, et à bientôt sur Le Blog de la Plongée Bio !

Une erreur s'est produite.