Plonger à Lanzarote aux Canaries, l’île du printemps éternel

par Anthony LEYDET... Plongeur bio
Published: Last Updated on 0 commentaire
Plonger à Lanzarote, l'île du printemps eternel

Toutes aussi dépaysantes les unes que les autres, les principales destinations plongées ont toutes leurs points forts et leurs inconvénients qui peuvent être entre autres la distance, la langue, la difficulté des plongées, la facilité d’accès, etc… Parmi ces grandes destinations courtisées par les plongeurs français et plus généralement européens, il y en a une qui a fait sa place depuis quelques années. Au bout de l’Europe, baignant dans les eaux tempérées de l’Atlantique, les îles Canaries offrent beaucoup d’avantages qui sauront plaire à la majorité des plongeurs. Et en particulier une île que j’ai eu le plaisir de visiter à l’automne 2022, et dont on entend souvent parler. Je vous emmène plonger à Lanzarote… Celle que l’on appelle l’île du printemps éternel !

Lanzarote aux Canaries, quiétude et dépaysement garantis

Lanzarote, l’île chère à l’artiste César Manrique qui y a laissé son empreinte protectrice, est la plus orientale de l’archipel des Canaries. Surnommée l’île aux mille volcans, les cratères sont omniprésents dans le paysage lunaire et accentuent le sentiment de dépaysement. Durant une semaine, j’ai eu le plaisir de parcourir une bonne partie de l’île afin d’y découvrir les plongées de cette destination, qui représente une excellente alternative aux plongées lointaines du bout du monde. A quelques heures à peine de la métropole, on pose le pied sur cet archipel où règne une tranquillité peu commune !

Sur la route de l’aéroport d’Arrecife, la capitale, jusqu’à la petite station balnéaire de Playa Blanca située sur la côte sud-ouest de Lanzarote, la paisible ambiance qui baigne se fait ressentir tout de suite. Mieux, mes craintes de voir un peu trop de pollution ici et là dues à l’activité touristique est balayée en peu de temps. L’île est d’une propreté presque déconcertante ! C’est donc possible…

Plonger à Lanzarote dans la région de Playa Blanca

L’océan est calme, le soleil est au beau fixe ! Il faut dire qu’ici la pluie ne tombe que quelques jours tout au plus par an. Et le climat est toujours très agréable. Une première immersion sur le site de Las Coloradas permet de rapidement découvrir les spécificités de la région. Une longue coulée de lave, ponctuée de trous, de grottes ou d’arches, très agréables à explorer. La visibilité est bonne, offrant une belle vision sur le site. On remarque déjà les espèces aussi bien méditerranéennes, atlantiques et tropicales qui se mélangent dans ces eaux dont la température varie relativement peu tout au long de l’année. Les sars, marbrés et autres dorades croisent volontiers les perroquets colorés ou les poissons-trompettes, et sont parfois dérangés par une belle raie pastenague. Les grottes sont souvent le repère de beaux mérous bruns. C’est le récif le plus long de la région de Playa Blanca, situé dans le sud-ouest de l’île.

Dès la deuxième plongée, le sentiment que la vie marine est abondante ne fait pas de doute. Le site de Punta Berrugo permet une balade le long de superbes murs de lave où s’abritent de nombreuses murènes, et notamment la murène-tigre (Enchelycore anatina), impressionnante avec ses dents très proéminentes.

De petites grottes sont accessibles, où l’on débusque facilement quelques anémones aux couleurs éclatantes. Souvent associées à d’impressionnants crabes-lances, aux membres infiniment allongés !

Au-dessus du sable, les pageots et les marbrés forment des bancs compacts qui se déforment au passage des plongeurs. Les barracudas eux évoluent plus haut, sous les yeux des gros dentis qui patrouillent… Soudain, tout s’arrête au passage d’une raie pastenague d’une envergure incroyable. Un survol de la zone en cercle et la voici qui disparaît au loin…

C’est sur le site d’El Emisario que nous finissons pour la zone de Playa Blanca. Une autre très belle plongée sur un site traversé par d’énormes canalisations qui déversent les eaux usées plus loin dans les eaux profondes. Les bancs de poissons sont toujours aussi impressionnants. Les murènes tigres montrent leurs crocs menaçants depuis leur abri de lave.

Ce sont les centres Pura Vida Diving Lanzarote et Rubicon Diving qui ont organisés d’une main de maître ces plongées dans la région de Playa Blanca.

Plonger à Lanzarote à Puerto del Carmen

Il est temps de changer de zone pour découvrir les plongées de la station balnéaire réputée de Puerto Del Carmen, sur la côte sud. La plage de Playa Chica, avec ses roches noires et son sable sombre, est le point de départ idéal avec pas moins d’une dizaine de sites de plongée accessibles en quelques coups de palmes et pouvant contenter tous les niveaux. Ce n’est pas pour rien que l’esplanade au-dessus de la plage est aménagée et réservée pour les centres de plongée. Tout le monde se prépare sur cette place, et l’ambiance est très agréable. Pour autant, sous la surface, je n’ai jamais eu la sensation qu’il y ait grand monde. D’autres plongeurs partent également en semi-rigide depuis le petit embarcadère, vers d’autres sites un peu plus éloignés.

L’esplanade de Playa Chica à Puerto del Carmen

Lanzarote est l’endroit idéal pour observer le requin-ange durant la saison allant de novembre à mars, quand ils se rassemblent dans ces eaux. Et bien que j’y était juste avant le début de la saison, j’ai eu la chance d’en observer un individu :

Requin-ange à Puerto del Carmen

En partant le long de la roche à main-droite, les chances sont très bonnes d’en observer, sur ce site accessible à tous les niveaux. On y voit également tout une liste d’espèces qui raviront les amateurs de bio et les photographes et qui feront le bonheur des plongeurs débutants ! Seiches, hippocampes, vers de feu, bancs de girelles-paons, nudibranches, et même rasons et poissons-limes…

Pour les plongeurs plus chevronnés, un peu plus bas vers le large se trouve un magnifique tombant très bien colonisé que l’on prend plaisir à explorer. Et la fameuse Cueva de las Gambas. Cette petite grotte comme son nom l’indique, est habitée par des milliers de crevettes narvales, offrant un spectacle sans pareil.

Les centres de plongée Aquasport Diving et Atlantis diving se feront un plaisir de vous faire découvrir leurs plus beaux sites.

Plonger à La Graciosa, au nord de Lanzarote

Pour terminer ce tour d’horizon de la plongée à Lanzarote, un peu de route s’impose, jusqu’à l’extrémité nord de l’île et le petit port d’Orzola. D’ici, un ferry nous emmène sur la petite île proche de La Graciosa. Principale île de l’archipel de Chinijo, La Graciosa reste un des rares endroits en Europe épargné par le temps, et où le goudron ne recouvre toujours pas les routes.

C’est aussi l’endroit où l’on trouve la plus grande réserve marine d’Europe ! Le centre Diving La Graciosa nous y attend pour une découverte du site magique de Bajo de las Gerardias. Un sec en pleine mer, dont le haut culmine à environ 25m de fond. Les tombants recouverts de coraux arborescents oranges, mais aussi de la plus grande concentration au monde connue de “gerardias”, des anémones buissonnantes, en font une plongée vraiment remarquable. Autour du promontoire sous-marin, les mérous règnent en maître, rejoints ça et là par un banc de sérioles venues chasser les anchois. Dans le bleu, les silhouettes caractéristiques des barracudas ajoutent encore un peu plus de spectacle… 

L’hôtel Costa Calero 4* à Puerto Calero

Ce voyage organisé par l’office du tourisme de Lanzarote a été intense sur une durée relativement courte, puisque j’y suis resté 5 jours complets. Entre les plongées aux quatre coins de l’île et les visites terrestres, j’ai tout de même eu le plaisir de bons moments de détente dans le très agréable hôtel Costa Calero Thalasso & Spa 4* situé à Puerto Calero, à quelques minutes en voiture de Puerto del Carmen. Des chambres spacieuses, confortables et modernes, deux belles piscines, un centre de thalasso (que j’ai testé à plusieurs reprises !), des restaurants proposant une cuisine vraiment variée, et des jardins verdoyants. Tout pour passer un très beau séjour à Lanzarote. A quelques minutes à pieds, on arrive sur le petit port tranquille de Puerto Calero. Une jolie promenade continue sur les collines au-dessus de l’océan, parfait pour un jogging matinal !

Et après la plongée, on fait quoi à Lanzarote ?

Comme je l’ai découvert, Lanzarote réserve de très belles surprises sous-marines, et offre une très belle alternative aux destinations plongée plus classiques. Mais il serait dommage de ne profiter que de la plongée sous-marine tant il existe de passionnantes découvertes à faire à terre. S’imprégner de la nature minérale de l’île en parcourant les paysages à couper le souffle qu’elle propose est quasi obligatoire lorsque l’on vient ici. Recouverte de cratères volcaniques, on ose à peine imaginer les scènes d’apocalypse qui devaient régner à l’époque des éruptions. L’Enfer sur Terre certainement ! Le Parc National de Timanfaya est à ne manquer sous aucun prétexte. Une mer de lave tout simplement incroyable à perte de vue au milieu de dizaines de volcans éteints…

Cueva de Los Verdes est un des plus longs tunnels de lave de la planète et offre une excursion incroyable dans les entrailles des anciennes coulées de lave. Il s’agit en fait d’un tunnel de lave dont les parois se sont refroidies alors que la lave coulaient encore en son centre. une fois évacuée, la lave a laissé place à un tunnel de plus de 6km pour la partie terrestre et encore 1,5km sous la mer.

une excursion à coupler avec Jameos del Agua, une autre portion de cavités dans la lave où l’on trouve des bassins naturels, et où de minuscules petits crabes blancs vivent paisiblement. Un très bon resto prend place au milieu des murs de lave. C’est aussi le premier centre d’art, de culture et de tourisme créé par César Manrique.

Lanzarote est à coup sûr une destination proche et économique qui ravira aussi bien les plongeurs que leur famille, petits et grands pour un séjour résolument tourné vers la Nature ! Plonger à Lanzarote est passionnant et permet de découvrir de nouvelles choses, bien différentes des destinations tropicales.

[Total: 1 Moyenne: 5]
NE LOUPEZ AUCUN ARTICLE !

En vous abonnant à la newsletter, vous recevrez uniquement un e-mail lorsqu'un nouvel article paraîtra !

Merci de vous être inscrit ! A bientôt :)

Something went wrong.

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ces articles vont vous plaire :

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait. Accepter Lire plus

0
NE LOUPEZ AUCUN ARTICLE !

En vous abonnant à la newsletter, vous recevrez uniquement un e-mail lorsqu'un nouvel article paraîtra !

Merci de vous être inscrit ! A bientôt :)

Something went wrong.

NE LOUPEZ AUCUN ARTICLE !

En vous abonnant à la newsletter, vous recevrez uniquement un e-mail lorsqu'un nouvel article paraîtra !

Merci de vous être inscrit ! A bientôt :)

Something went wrong.