fbpx
Accueil Environnement Plongée en eau douce: dans la brume de Chamagnieu

Plongée en eau douce: dans la brume de Chamagnieu

par Anthony LEYDET... Plongeur bio
10 commentaires

ChamanieuVoici quelques semaines que je ne m’étais pas remis à  l’eau ! Entre le festival de l’image sous-marine, le mauvais temps, le mistral et un peu de fatigue, je commençais à  souffrir de  dessiccation  avancée. Il était temps de retremper mes palmes dans quelque chose de liquide. Et justement lors du dernier festival, nous programmions Fafa et moi de nous retrouver bientôt bien loin de la grande bleue pour plonger ensemble. Non, pas la mer Rouge, ni Lembeh ^_^ … Chamagnieu ! Comment, vous ne connaissez pas Chamagnieu ? Grave erreur !

Nous voici donc Minimouss et moi parti pour passer le weekend en compagnie de Fafa et Géraldine, les célèbres Chercheurs d’eau (Parait qu’ils cherchent encore… 😉 ). Quelle étrange sensation que de me diriger pendant 3h vers le nord pour… plonger ! Direction Lyon. Et forcément en arrivant, on sent comment dire… le froid, et oui on est dans le nord ! Les pulls triple-épaisseur sont de sortie. Mais en quelques minutes, suite au chaleureux accueil de nos 2 chercheurs, me voici chaud bouillant pour l’immersion qui s’annonce, moi qui n’ai jamais mis une palme dans l’eau douce !

Papotage, boulot, dodo… et nous voici au petit matin, les yeux pas encore bien en face des trous, prêts à  braver le froid ! En route pour Chamagnieu… Mais au fait, c’est quoi Chamagnieu ???

A quelques kilomètres à  l’est de Lyon, une ancienne carrière de granit, abandonnée depuis des années, s’est petit à  petit remplie grâce à  une résurgence d’eau douce passant en dessous. Et voilà  maintenant un trou de 2 hectares, profond de 17m, faisant le plaisir des plongeurs. Débarrassé d’une multitude de pneus dans un premier temps, par Fafa, Géraldine & compagnie, le centre Chamagnieu Plongée vous accueille directement sur place et dispose de toutes les installations nécessaires aux conditions, notamment des vestiaires fermés équipés de douches (bien) chaudes ! Et vu le froid qu’il fait en arrivant sur le site, on y pense déjà . La surface de l’eau est fumante, l’eau y était encore à  13 ° le weekend dernier… mais voici qu’une semaine s’est écoulée, et la semaine fà»t fraîche. Il faudra compter sur une eau à  11 °. Dehors, il ne fait que quelques  degrés  au dessus de 0 ! Dur dur pour nous marseillais, qui commençons à  nous habituer à  des eaux plus chaudes.
Chamanieu

Et lorsque Géraldine failli renoncer, je  pu  lire toute la détresse dans les yeux de Minimouss ! Faut dire qu’après plusieurs semaines passées en mer Rouge et en Polynésie, difficile de résister au froid. Enfin… on va pas la plaindre non plus ! 👿 Surtout que finalement, elle ne s’est pas dégonflée !

Pour moi, en ce qui concerne ma résistance au froid, c’est un peu  l’interrogation. Je n’ai pas testé ma nouvelle combinaison dans une eau si froide encore. Cependant, me voici maintenant équipé d’une souris doublé au titane, une substance réputée pour apporter de la chaleur. On va bien voir…

Allez, c’est parti. Nous entrons à  l’eau côté roseaux dans peu d’eau, et nous immergeons à  l’aplomb de la première bouée pour arriver sur une plateforme d’exercice. La descente est plus rapide qu’en mer, et la sensation d’eau pas salée est étrange, mais je m’y habitue rapidement. Nous descendons au plus profond de la carrière à  quasiment 17m. Plusieurs plongeurs sont déjà  passés, et la visibilité est minimale. Quelques blocs rocheux sont posés sur le fond, et je remarque la présence de petites moules d’eau douce, des moules zébrées Dreissena polymorpha.

Le fond est entièrement recouvert de vase d’une finesse incroyable. Le moindre coup de palme un peu trop brusque suffit à  relever un nuage qui nous  rattrape  et nous englouti en quelques secondes. Fafa en profite pour plonger Minimouss, qui se débrouille d’ailleurs très bien pour sa 10ème plongée, dans une épais brouillard en lui balançant une poignée de vase. S’en suivi une petite bataille de vase créant une ambiance plus que fantomatique, dans laquelle Minimouss pourtant à  1m de moi était devenu indiscernable. Ses 2 mains tendues en avant sortant de l’épais nuage étaient visibles jusqu’aux poignets.

Chamanieu

Après cette petite partie de rigolade, nous remontons un peu, mais une question me tracasse… toujours pas vu de poisson 😮 ! Quelques mètres plus haut, nous avons l’impression d’avoir franchi 30m tellement la différence de lumière est importante, et l’eau nous parait presque claire. Nous allons continuer aux abords des roseaux où la profondeur est plus faible. Quelques arbres sont toujours là , plantés sur le fond. Ils n’ont plus que quelques branches recouvertes d’algues, mais semblent tenir depuis une éternité. Et les premiers poissons apparaissent. Quelques petites perches se font discrètes, et au milieu du lot, une énorme carpe koi semble imperturbable. Nous nous retrouvons, elle et moi, tellement proches que je fini par la toucher du doigt sans que ça ait l’air de l’inquiéter.  Pendant plusieurs minutes, elle semble me tourner autour… heureusement, Minimouss vient de rejoindre Géraldine, elle n’a pas vu la scène ! :love: D’autres grosses carpes cuir moins gracieuses se laissent beaucoup moins facilement approcher.

ChamanieuNous arrivons avec Fafa sous les roseaux, au milieu desquels des poissons juvéniles se cachent. On a l’impression d’être devant une sorte de mini mangrove… étonnant. Je passe d’ailleurs un bon bout de temps à  photographier les tiges des roseaux transperçant la surface de l’eau immobile. Un banc de perches  juvéniles attirent mon attention… je remarque une certaine ressemblance avec le serran…

Alors que je suis dans l’eau depuis plus d’une heure, toujours aucune sensation de froid, je suis rassuré en ce qui concerne ma combinaison Tecknodiver que je recommande encore une fois. J’ai même une sensation de chaleur certainement due à  la souris.

Dans les derniers mètres qui me séparent du rivage, je continue d’observer les perches juvéniles, au milieu desquelles quelques jeunes perches soleil se distinguent par leur robe brillante. Au moment de sortir de l’eau, j’ai juste le temps d’apercevoir 2 gros saumons en pleine chasse au milieu du banc de perche…

Dernier à  l’eau, tous m’attendent au bord de l’eau étonnés de me voir encore barboter ! Mission réussi…

Bilan pour cette première en eau douce: pas trop de chance au niveau de l’eau, Fafa m’avouera l’avoir vu rarement aussi peu claire… mais l’ambiance au fond m’a plu. Et l’approche des poissons juste sous la surface, devant les tiges pointant le ciel, m’a fait découvrir une nouvelle facette de la plongée. C’est certain, nous reviendrons à  Chamagnieu, certainement en saison plus chaude. Je peux déjà  vous annoncer qu’une journée dans un lac bien plus grand est déjà  au programme pour la fin du printemps…

Si vous voulez plonger à  Chamanieu, contactez

Chamanieu Plongée

Z.A. Les Granges Neuves
38790
DIEMOZ
chamagnieuplongee@gmail.com
06 08 43 21 33

Plonger en dérivante : 13 conseils pour de bonnes sensations

[Total: 0 Moyenne: 0]

NE LOUPEZ AUCUN ARTICLE !

En vous abonnant à la newsletter, vous recevrez uniquement un e-mail lorsqu'un nouvel article paraîtra !

Merci de vous être abonné, et à bientôt sur Le Blog de la Plongée Bio !

Une erreur s'est produite.

Ces articles vont vous plaire :

10 commentaires

Minimouss 8 décembre 2009 - 8:57
Super week end et Super plongée dans le brouillard 😆 en tout cas ça m’a fait réaliser la chance qu’on a de pouvoir plonger en méditerrannée :p
Reply
lepoulpe 8 décembre 2009 - 15:59
J’ai horreur de l’eau douce ! pas besoin de rincer son matos et pas de cristaux grattant et quand on boit la tasse c’est désagréable,on dirait qu’on boit un pastis sans anis ,beuuurk,t’as raison Dr Foussa, rien ne vaut un bon cocktail de sodium chloré et magnésié. Cependant je ne peux que m’incliner devant la prouesse photographique, à  faire pâlir un québécois ! à  nouveau bravo ! et bravo aux pieds de Minimouss pour leur endurance…
Reply
Anthony 10 décembre 2009 - 23:33
D’ailleurs on a failli perdre Minimouss dans la vase, pendant un bataille avec Fafa dans les abysses de Chamagnieu ! 😆
Reply
Fafa 8 décembre 2009 - 17:47
Bravo Anthony, beau compte rendu pour cette plongée peu ordinaire pour des marseillais… Et puis maintenant, après le passage de Minimouss, nous avons une belle tranchée dans la vase :whistle:
Reply
Anthony 10 décembre 2009 - 23:34
Et oui, il faudrait l’annoncer dans Chercheurs d’Eau… on peut descendre à  20m maintenant à  Chamagnieu !!! :woot:
Reply
Géraldine 9 décembre 2009 - 19:01
Sympa le compte rendu! cela donne envie d’y aller!!
Bien maintenant que vous avez réussi votre baptême du feu ou plutôt du froid, sachez qu’avec nous les plongées sont creshendo; pas en température je vous rassure! quoi que… ;-( Tout ça pour dire que la prochaine fois sera encore mieux :woot:
Reply
Anthony 10 décembre 2009 - 23:37
Alors là  Géraldine, tu me mets l’eau douce à  la bouche !!! Bon espérons que la prochaine fois arrive rapidos !!! 😀
Reply
Clairette 29 décembre 2009 - 22:41
Très chouette récit d’un site qui compte nombreuses de mes immersions (on n’a pas tous la chance de vivre dans le sud). Très belles photos mais je n’ai pu y voir les 2 esturgeons, j’avoue il faut avoir de la chance pour les rencontrer mais je connais leurs petits secrets …
En tout cas félicitation pour toutes ces magnifiques photos et tes belles pages de lecture.
Reply
Anthony 2 janvier 2010 - 19:40
Bienvenue Clairette, et Meilleurs Voeux pour cette nouvelle année ! C’est vrai que c’est une réelle chance de vivre près de la Grande Bleue… même si on la trouve toujours trop froide ! Mais j’ai beaucoup aimé la carrière, et surtout l’ambiance qui règne juste sous la surface… J’ai pas l’habitude de voir la surface comme un miroir ! 🙂
Reply
pneus 23 avril 2010 - 10:36
Superbe article, ca donne vraiment envie. La plongée doit par contre être bien différente entre l’eau douce et l’eau salée.
Reply

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0

NE LOUPEZ AUCUN ARTICLE !

En vous abonnant à la newsletter, vous recevrez uniquement un e-mail lorsqu'un nouvel article paraîtra !

Merci de vous être abonné, et à bientôt sur Le Blog de la Plongée Bio !

Une erreur s'est produite.

NE LOUPEZ AUCUN ARTICLE !

En vous abonnant à la newsletter, vous recevrez uniquement un e-mail lorsqu'un nouvel article paraîtra !

Merci de vous être abonné, et à bientôt sur Le Blog de la Plongée Bio !

Une erreur s'est produite.