fbpx
Accueil A la Une ! Plonger à Tubbataha aux Philippines, atolls classés à l’UNESCO

Plonger à Tubbataha aux Philippines, atolls classés à l’UNESCO

0 commentaire

Au cœur du Triangle de Corail, les Philippines forment un archipel composé de plus de 7600 îles, et baignent dans les eaux abritant la plus grande biodiversité marine de la planète. Les récifs de Tubbataha, protégés fermement depuis plus de 30 ans, font la fierté des philippins. Classés au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, Tubbataha est tout simplement une des plus belles destinations de plongée de la planète !

Au cœur de la mer de Sulu, à plus de 140km des côtes de Palawan…

Le jour se lève et le ciel arbore déjà de sublimes couleurs au-dessus d’une mer d’huile. L’horizon est interminable et sépare tout juste le ciel de la mer. Et l’on devine seulement le contour des atolls, offrant un ruban bleu azur qui semble s’étirer sur une distance dont on ne voit pas la fin. Nous sommes arrivés ici, au milieu de rien, après une navigation d’une dizaine d’heures, au départ de Puerto Princesa, de sa chaleur moite et de son soleil de plomb.

TUBBATAHA - Vue sur l'atoll sud

TUBBATAHA REEFS – Vue sur l’atoll sud

Au cœur de la mer de Sulu, les récifs de Tubbataha

“Ici”, c’est le Parc Naturel des récifs de Tubbataha. Une curiosité puisque ce sont les seuls atolls des Philippines. Deux atolls (atoll Nord et atoll Sud) sont accompagnés par le récif de Jessie Beazley. Ils sont le résultat de l’activité de volcans sous-marins désormais éteints, de la chaîne de Cagayan.

En langue Sama (parlée dans le sud des Philippines), “Tubbataha” désigne “un long récif exposé à marée basse”.

Carte de TubbatahaDe part son éloignement des îles les plus proches, ces récifs coralliens ont longtemps été naturellement protégés de la surpêche, car les embarcations n’étaient pas assez évoluées pour effectuer une telle traversée. Mais avec l’évolution des bateaux de pêche, les premières menaces arrivent, avec des pêches au cyanide ou à la dynamite, destructrice pour les écosystèmes.

La réaction fût rapide pour protéger les lieux, qui furent classés en réserve marine en 1988. Et quelques années après, en 1993, les atolls de Tubbataha sont inscrits au Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

Le Parc Naturel des Récifs de Tubbataha est délimité par une zone triangulaire de 970km², soit environ neuf fois la taille de la ville de Paris.

La plongée à Tubbataha : coraux, requins & compagnie

Brain coral - Tubbataha

Brain coral – Tubbataha Reefs Natural Park

Plonger à Tubbataha est un privilège. Car ce n’est que durant 3 mois de l’année, de mi-mars à mi-juin, que l’activité plongée y est autorisée. Les conditions y sont optimales avec une mer qui ressemble en général à un lac. Et les bateaux possédant l’autorisation d’accéder à ces récifs sont peu nombreux (16). Ainsi, ce ne sont qu’environ 3000 plongeurs par an qui ont la joie de s’immerger dans les eaux de Tubbataha. Autant dire que pour garder ces autorisations, les équipes et les plongeurs doivent montrer patte-blanche. Ici les règles de plongée sont strictes, et tout est mis en œuvre pour que les plongeurs aient le moins d’impact possible sur l’environnement. Dès le premier soir, durant la traversée, un briefing clair et précis est réalisé par l’équipe du Discovery Adventure, le bateau qui nous accueille.

On ne touche pas, on ne dérange pas, on ne collecte pas… Le plongeur doit être ici uniquement en spectateur. Du bon sens qui devrait être appliqué partout en fait. En réalité, cela va même plus loin, car même si cela n’apparait pas sur la présentation ci-dessous, on nous explique bien que l’on ne doit également pas se poser où que ce soit. Et au final on s’y fait bien, car même en tant que photographe, je n’aurais durant ces 5 jours de plongée posé ni un doigt ni un genoux sur les fonds de Tubbataha.

Tubbataha Reefs Park RulesEt c’est sur une vidéo d’Angelique Morato-Songco que le briefing se termine. Directrice du Parc Naturel de Tubbataha, elle est aussi une véritable mère pour les rangers qui la surnomme “Mama Rangers”.

Plonger à Tubbataha est donc une chance incroyable de pouvoir observer de près des récifs coralliens en parfaite santé et dont l’équilibre et préservé. Car c’est ce qui saute aux yeux tout de suite. La vie sous-marine ici, totalement protégée, semble s’épanouir pleinement. Et pour cause, on y trouve pas moins de la moitié des espèces de coraux connus de la planète, soit plus de 360 espèces sur 800 ! Et environ 600 espèces de poissons. Le Triangle de Corail dans toute sa splendeur…

La beauté des récifs de Tubbataha

La beauté des récifs de Tubbataha

Loin de tout, la Nature se concentre ici et rapidement une fois sous la surface, on ne sait plus où donner de la tête. Il faut d’ailleurs avoir les yeux partout pour aussi bien sur les récifs, que dans le bleu, mais aussi au-dessus de la tête ou encore en bas d’un tombant. Il y a toujours quelque chose à voir.

Gaterins arlequins sur une station de nettoyage

Gaterins arlequins sur une station de nettoyage

A commencer par les requins. Les requins sont partout à Tubbataha, où une bonne dizaine d’espèces y ont été recensés. C’est exceptionnel ! Même s’il est difficile d’en voir autant durant 5 jours de plongée, on y voit surtout de très nombreux requins corail (Triaenodon obesus), des pointes noires (Carcharhinus melanopterus), des pointes blanches (Carcharhinus albimarginatus), des requins gris (Carcharhinus amblyrhynchos)…

Requin corail en pleine eau - Tubbataha

Requin corail en pleine eau – Tubbataha

… et bien entendu, celui qui attire l’attention de tous les plongeurs ici, et qui peut parfois se faire désirer longuement (pour nous, jusqu’à la dernière plongée !), le fameux requin baleine très présent autour de ces atolls.

Requin baleine, star de Tubbataha

Requin baleine, star de Tubbataha

Mais il est également courant de croiser des requins tigres, renards, nourrices, ou encore marteaux ! Les raies sont également présentes et nous aurons le plaisir de croiser la route d’une belle raie manta (Mobula alfredi) :

Raie manta de Tubbataha

Raie manta dans les eaux de Tubbataha

Les sites de plongée de Tubbataha

Au milieu de la mer de Sulu, les récifs de Tubbataha baignent dans des eaux où les courants sont généralement bien marqués. La plupart des plongées se font donc en dérivante et peuvent être tantôt calmes, tantôt sportives. Il est d’ailleurs amusant de voir les courants changer en quelques minutes. Vous survolez le récif dans un sens durant une bonne partie de la plongée, puis vous sentez celui-ci tomber… avant de s’amorcer dans le sens inverse. Retour à l’envoyeur ! Certains sites sont même exposés à des courants descendants avec lesquels il faut être vigilant.

On retrouve de nombreuses pentes douces sur les sites, avec du sable et des coraux, qui arrivent sur des tombants plus ou moins marqués, et même parfois vertigineux. Un coup d’œil vers le bas du tombant et vous y verrez sans doute quelques requins patrouiller. Vous aurez aussi l’occasion de finir des plongées sur le plateau dans quelques mètres de fond.

Fin de plongée à tubbataha

Jessie Beazley est un récif situé au nord-ouest du parc, à environ 20km des atolls. La visibilité y est généralement excellente, c’est un des sites les plus réputés de Tubbataha.

Sur l’atoll nord, Washing Machine et Shark Airport peuvent se faire dans la même plongée. Le premier site est réputé pour être un endroit où les courants peuvent secouer fortement les plongeurs. Pour nous, le lavage se fera tout en douceur.  Quand au second, il porte bien son nom puisqu’on peut y observer de nombreux requins corail posés sur le fond, à l’image d’avions sur le tarmac.

Le site de Shark Airport à TubbatahaWhitetip reef Shark - Tubbataha

Le site de Sea Fan Alley est impressionnant avec des gorgones d’une taille hallucinante le long d’un magnifique tombant. South Park est une pente avec de grandes coulées sableuses où l’on trouve une faune incroyable, et notamment une population de balistes à faire trembler les plongeurs !

Attaque d'un baliste à marges jaunes - Tubbataha

Attaque d’un baliste à marges jaunes – Tubbataha

Malayan Wreck est une petite épave située sur le platier dans 3-4 mètres d’eau. On y commence la plongée avant de partir sur le tombant situé à quelques coups de palmes de là.

L'épave "Malayan wreck" à Tubbataha

L’épave “Malayan wreck” à Tubbataha

Sur l’atoll sud , Staghorn Point est un véritable champ de coraux acropores, à perte de vue. J’ai été très agréablement surpris d’y voir autant de poissons napoléon, et surtout beaucoup de juvéniles.

Delsan Wreck est une autre petite épave dans très peu d’eau, mais c’est surtout le point de départ d’un jardin corallien en pente douce au-dessus d’un tombant, où la vie semble se concentrer. Un site à faire et refaire plusieurs fois !

Banc de carangues à gros yeux à Tubbataha

Banc de carangues à gros yeux, sur le site de Delsan Wreck à Tubbataha

Rangers Station, la tour de garde de Tubbataha

Le Parc Naturel de Tubbataha est sous la protection d’une douzaine de rangers présents en permanence sur l’atoll Nord. Les équipes se relaient tous les deux mois environ. Leur camps de base est la Rangers Station située sur le petit banc de sable au sud de l’atoll le plus grand.

Rangers Station - TubbatahaLa station des Rangers de Tubbataha

L’équipe composée de militaires, de gardes-côtes, d’employés de la Municipalité de Cagayancillo, de membres du Tubbataha Management Office et de plongeurs, joue avant tout un rôle de surveillance et de répression à l’encontre des pêcheurs et braconniers s’aventurant dans le parc. Ils mènent également des études scientifiques, font des nettoyages lorsque cela est nécessaire. Il leur arrivent également de mener des actions telles que l’éradication d’étoiles de mer Acanthaster qui lorsqu’elles prolifèrent peuvent être une vraie menace pour les coraux.

Financés en partie par l’activité plongée, les rangers se prêtent également au jeu de la boutique souvenir. Il y vendent ainsi t-shirts et accessoires, que l’on achète volontiers pour la bonne cause !

Les rangers de Tubbataha

Les Rangers veillent sur les récifs de Tubbataha

Située au bord du lagon intérieur (strictement interdit au public), la station des rangers possède une terrasse d’où la vue est imprenable. A ses pieds, dans moins d’un mètre d’eau, quatre ou cinq tortues marines relativement petites nagent paisiblement sous l’œil protecteur des rangers…


“EQUATION DIVE & TRAVEL” POUR VOTRE SÉJOUR PLONGÉE AUX PHILIPPINES

Ce voyage plongée exceptionnel a été organisé d’une main de maître par l’adorable Carol Le Roux. Carol est co-gérante du centre de plongée Equation situé à Panglao, et gérante de l’agence Equation Dive & Travel. Fortement impliquée dans une démarche écoresponsable, elle met un point d’honneur à organiser les meilleurs séjours pour ses plongeurs, loin du tourisme de masse !

Carol Le Roux - Equation Dive & Travel


Les gorgones de Tubbataha

Sur les tombants et les pentes des fonds de Tubbataha, les gorgones se dressent et profitent des courants pour se nourrir. Les plus remarquables sont ces superbes gorgones du genre Melithaea, ou encore ces gorgones jaunes géantes Annella mollis.

Les poissons de Tubbataha

Les eaux de Tubbataha sont riches d’une biodiversité vraiment incroyable. Ce ne sont pas moins de 600 espèces de poissons qui y ont été recensées.

Et la macro ?

Si vous êtes fan de macro, les Philippines sont le paradis des accros de la petite bête… mais ce n’est pas à Tubbataha qu’il faut venir. Choisissez des endroits comme Panglao, Cabilao, Dauin ou encore Anilao. Ici, les courants vous empêchent la plupart du temps d’être stable pour faire de la photo macro, et en plus il est interdit de toucher quoi que ce soit pour se stabiliser ! D’autant plus qu’avec la quantité de grosses bêtes, de bancs de poissons, de superbes coraux et de belles lumières… ne pas s’équiper pour faire du grand-angle est une erreur.

MAIS… parce qu’il y a toujours un “mais”. Ne croyez pas qu’il n’est pas possible de dénicher toute sorte de petites bestioles à Tubbataha. Au contraire, les nudibranches sont bien présents, tout comme les crevettes, où encore tout un tas de vie fixée minuscule.

Je n’avais au final pas l’intention de faire de la macro, mais j’avais tout de même emporté ce qu’il fallait. Et lorsque notre guide de plongée stipula la présence d’hippocampes pygmées sur le site de Gorgona… il n’en fallait pas plus ! Pari gagnant, puisque nous trouvions un hippocampe pygmée de Denise (Hippocampus denise)  :

Hippocampe pygmée de Denise à Tubbataha

Un hippocampe pygmée de Denise bien caché dans sa gorgone

Se rendre et plonger à Tubbataha : comment faire ?

Plonger à Tubbataha se mérite. Le voyage est long pour atteindre ce Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

  • COMMENT Y ALLER ?

Il faudra tout d’abord arriver aux Philippines, généralement à l’aéroport de Cebu dans les Visayas, ou celui de Manille, la capitale. Puis ensuite se rendre vers la ville de Puerto Princesa sur l’île de Palawan dans l’ouest du Pays (Vol intérieur avec Philippines Airlines). C’est d’ici que partent tous les bateaux de croisières qui se rendent à Tubbataha. La traversée en bateau dure une dizaine d’heures.

  • PLONGER A TUBBATAHA: POUR QUI ?

Avec des courants parfois violents, et en général toujours présents, la plongée à Tubbataha est destinée aux plongeurs justifiant d’une bonne expérience. D’autant plus que ceux-ci sont très changeants et qu’il est bon de savoir garder son calme. Il faut donc être très à l’aise et pouvoir se dire qu’à aucun moment on ne posera le moindre bout de palme au sol. Savoir garder son équilibre sous l’eau et sa flottabilité en quelconque situation est primordial.

Il faut savoir aussi que le rythme est soutenue. En effet, ce sont quatre plongées par jour qui sont réalisées. On plonge toute les 3h, avec des immersions dont la durée est comprise entre 50 et 60 min. Il y a donc 2h d’intervalle entre chaque plongée. Le nitrox est vivement conseillé ! D’autant plus que la profondeur à laquelle on accède dépasse rarement les 30m.

  • CAISSON LE PLUS PROCHE ?

De part l’éloignement de la zone de plongée, et la distance à parcourir en bateau, les plongeurs doivent plonger de manière responsable afin de ne pas provoquer l’accident. Le caisson de décompression le plus proche se situe à Puerto Princesa sur l’île de Palawan, point de départ de la croisière (donc à 10h de bateau).

Tubbataha en vidéo

[Total: 3 Moyenne: 5]

NE LOUPEZ AUCUN ARTICLE !

En vous abonnant à la newsletter, vous recevrez uniquement un e-mail lorsqu'un nouvel article paraîtra !

Merci de vous être abonné, et à bientôt sur Le Blog de la Plongée Bio !

Une erreur s'est produite.

Ces articles vont vous plaire :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

157

NE LOUPEZ AUCUN ARTICLE !

En vous abonnant à la newsletter, vous recevrez uniquement un e-mail lorsqu'un nouvel article paraîtra !

Merci de vous être abonné, et à bientôt sur Le Blog de la Plongée Bio !

Une erreur s'est produite.

NE LOUPEZ AUCUN ARTICLE !

En vous abonnant à la newsletter, vous recevrez uniquement un e-mail lorsqu'un nouvel article paraîtra !

Merci de vous être abonné, et à bientôt sur Le Blog de la Plongée Bio !

Une erreur s'est produite.