fbpx
Accueil Biologie marine Retour sur une rencontre estivale – la raie torpille marbrée

Retour sur une rencontre estivale – la raie torpille marbrée

par Anthony LEYDET... Plongeur bio
17 commentaires

Ces dernières semaines n’ont pas été vraiment prolifiques en terme de sortie en mer… mauvais temps, neige, tempêtes, températures assez basses, et ce qui va avec, un mauvais rhume que je traîne depuis plusieurs jours !   🙁

Histoire de me remonter le moral, je reviens un instant sur une belle rencontre que j’ai pu faire l’été dernier au mois de juillet lors d’une session de snorkelling…   Et ceci avait bien failli ne pas se faire, quand devant traverser une partie du centre ville de Marseille, je me retrouvais au milieu des embouteillages causés par la venue de ministres pour un congrès européen… gggrrrrrr… demi-tour…. pas demi- tour ??? bon je respirais un grand coup et … pas demi-tour ! L’appel de l’eau salée était trop fort.

Je me retrouvais alors devant la réserve de Carry-le-Rouet plus d’une heure plus tard… dans un brouillard épais qui me permettait à  peine de voir 50m au large ! Bon décidément, tout partait bien mal ce matin-là  ! C’est pas grave, l’eau est chaude, je suis là , et j’ai bien l’intention d’en profiter !

Quelques minutes plus tard, j’étais à  l’eau, pas une ride, plutôt claire (plus qu’au dessus de la surface en tout cas!), paré à  flashouiller tout ce qui bouge avec mon appareil photo… Et ce n’est qu’au bout de mes 25 premiers mètres, qu’en face de moi je vis arriver en ondulant cette superbe raie torpille   marbrée. Environ 60cm… on retrouve bien chez cette espèce les différents caractères qui nous rappelle que les raies sont les proches cousines des requins.

Et c’est ainsi qu’oubliant ces longues minutes dans les embouteillages à  gaspiller du carburant, j’ai pu onduler moi-même au côté de cette raie, dans   2m d’eau, pendant une dizaine de courtes, trop courtes minutes… en gardant mes distances évidemment ! Trouver le compromis d’être assez près pour la prendre en photo, pour la contempler, et assez loin pour ne pas la déranger et la faire fuir… pas facile.

Je ne voulais pas non plus risquer de me prendre une bonne décharge, cet animal est capable d’assommer ses proies en leur infligeant un coup de massue de plus de 200Volts. Mais peut aussi s’en servir pour se défendre s’il le faut…

Aller, je vous laisse profiter un peu avec ces quelques photos…

Plonger en dérivante : 13 conseils pour de bonnes sensations

 

[Total: 0 Moyenne: 0]

NE LOUPEZ AUCUN ARTICLE !

En vous abonnant à la newsletter, vous recevrez uniquement un e-mail lorsqu'un nouvel article paraîtra !

Merci de vous être abonné, et à bientôt sur Le Blog de la Plongée Bio !

Une erreur s'est produite.

Ces articles vont vous plaire :

17 commentaires

Francis Le Guen 26 janvier 2009 - 16:07
Sympa la torpille… Il y en avait plein en Bretagne quand j’ai commencé à  plonger. A chasser plutôt (c’était le Moyen Age…) et j’ai pu expérimenter une décharge sous l’eau qui m’a paralysé le bras. Vous voilà  au courant !
Reply
Anthony 26 janvier 2009 - 17:57
Haha le fameux coup de harpon dans la torpille… Tu es la première victime qui me donne son témoignage… (ça m’étonne même pas que ça soit toi ! 😉 ) Mis à  part le bras, tu as été sonné? Suis curieux de savoir comment ça fait… bon y’a qu’un seul moyen…. ah bah zut je chasse pas… dommage ! En tout cas, c’était un vrai rencontre très sympa !
Sinon, ça c’est raréfié en Bretagne j’imagine ?
Reply
le poulpe 1 février 2009 - 19:37
Pas besoin de chasser, j’ai une copine qui a eu la totale: morsure, griffures par la peau abrasive et une décharge pour terminer, la scène des dents de la mer à  côté c’est presque de la science fiction, pom pom pom pom pom pom pom pom pom
Reply
Anthony 1 février 2009 - 22:06
Hé Marco, ramène ta copine sur le blog pour un petit témoignage, je veux les détails ! 😉
Reply
christian MAREST 1 février 2009 - 21:14
Bonjour

J’ai beaucoup apprécié votre blog, nous partageons les mêmes passions. J’ai trouvé l’adresse sur le magazine Chercheurs d’eau. J’essaie de conserver quelques souvenirs de mes plongées que je partage sur mon blog avec les internautes qui aiment les bulles….je reste en contact mon jardin se trouve entre Sète et Montpellier sur le plateau des Aresquiers. Très amicalement

Reply
Anthony 1 février 2009 - 22:16
Bonsoir Christian, et bienvenue !
Merci pour ce message, je suis content que le blog vous plaise. Je travaille avec Chercheurs d’eau depuis peu, je prépare d’ailleurs un article pour le prochain qui sortira en avril. Je viens d’aller jeter un Å“il à  votre blog, belles images et belles vidéos ! J’ai vu que vous venez plonger sur la côte-bleue… ma patrie ! J’aime l’ambiance que l’on peut y trouver.
J’ai mis votre blog dans ma blogoliste. 🙂
A bientôt !
Reply
christian MAREST 2 février 2009 - 10:16
Bonjour Anthony,

Oui effectivement j’aime me retrouver dans les eaux de la côte bleue, en janvier je suis allez avec Patrick et Marlène faire une descente sur le Grand Congloué (Grandiose) la météo le permettait. Logiquement ce weekend nous allons sur le Miquelon (si Neptune et Eole se calme…) Merci pour cette insertion dans votre blogoliste. A+ et bonne bulles.
Christian

Reply
PEPEJUL 14 février 2009 - 0:04
Salut Antho !

Jolie petite histoire de torpille… on se met à  l’eau demain à  la Vesse… j’espère qu’on verra autre chose que des cailloux…

amitié

Julien

Reply
Anthony 15 février 2009 - 13:25
Alors alors cette plongée à  la Vesse ? Moi j’attends encore un chouia, fait décidément trop froid en ce moment !!!
Reply
christian MAREST 14 février 2009 - 10:21
Bonjour Anthony
Comme tu le dis les sorties en mer se font rares en ce moment.
Pour garder le rythme, je suis allé faire une belle descente de la rivière LAMALOU qui aboutit au “Ravin des arcs” à  1/2 Heure de Montpellier. La vidéo est disponible sur mon blog http://christianmarest.sport.fr
Amitiés
Christian
Reply
christian MAREST 14 février 2009 - 20:16
Bonsoir Anthony
C’est exacte les sorties en mer se font rares, pour garder la forme j’ai essayé pour la 1ère fois du canyoning sur l’affluent de l’hérault le LAMALOU, exactement au Ravin des Arcs à  1/2 heur de Montpellier c’est génial et tonic!!! eau à  6 °C météo favorable et le débit d’eau adapté. La vidéo est sur mon site http://christianmarest.sport.fr pour ceux que celà  intéresse.
On reste ne contact
Amitiés
Christian
Reply
Anthony 17 février 2009 - 19:09
Désolé pour le retard Christian, le message était passé en Indésirable à  cause du lien, mais le voici de retour !!! Je vais aller voir ça !
A bientôt ! 😉
Reply
PEPEJUL 15 février 2009 - 13:40
on s’est pelé…. je suis couché avec 38.5 °C de fièvre…. le vent à  5 °C sur le parking nous a complètement congelé !!!

Mais c’était très sympa… j’ai vu un drôle de gobi jaune et bleu tacheté…. je cherche ce que c’est….

Reply
Anthony 17 février 2009 - 17:58
Ah Ah !!! Vivement les températures de 38.5 ° à  l’ombre avec une bonne limonade à  5 ° !!!
Alors c’est quoi ce poisson ??? 🙂
Reply
PEPEJUL 17 février 2009 - 20:18
C’était un bête Gobius xanthocephalus…. Jamais vu avant, et là  au moins 4 ou 5… il est moins fréquent dans le Var ?
Reply
Coco 25 juin 2010 - 16:49
bonjours, je suis une plongeuse débutente (Niveau 1) et il y a 2 ans je me suis faite éléctrocuté les jambes par cette raie, et j’ai failli me noyer car pendant quelque minute celle-ci ce sont paralysé et je ne pouvais nager et c’est ma mère qui ma sortie de l’eau.
depuis ce jour, je ne suis retourner que 1 foi a la mer car c devenu une phobi, esqu vous savais si cette éléctrocution peux comporter des risques ?
Reply
Anthony 4 juillet 2010 - 12:12
La raie torpille émet une décharge électrique pour se défendre et surtout pour chasser et paralyser sa proie enfouie dans le sable. La charge peut atteindre plus de 200volts. Même si c’est assez douloureux, et que ça peut engourdir un membre pendant quelques dizaines de minutes, ça n’est pas dangereux mortellement. Cependant il faut quand même rester vigilant dans l’eau même si les chances de se faire électrocuter sont infimes…
Reply

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0

NE LOUPEZ AUCUN ARTICLE !

En vous abonnant à la newsletter, vous recevrez uniquement un e-mail lorsqu'un nouvel article paraîtra !

Merci de vous être abonné, et à bientôt sur Le Blog de la Plongée Bio !

Une erreur s'est produite.

NE LOUPEZ AUCUN ARTICLE !

En vous abonnant à la newsletter, vous recevrez uniquement un e-mail lorsqu'un nouvel article paraîtra !

Merci de vous être abonné, et à bientôt sur Le Blog de la Plongée Bio !

Une erreur s'est produite.