Fin de journée au Petit Nid

3 commentaires

Couleurs flamboyantes

Une de plus… la plongée du Petit Nid est devenue une habitude, ceux qui lisent ce blog régulièrement l’auront compris. Et pourtant… pas une seule fois je n’ai senti un quelconque ennui. Ce qu’il est formidable dans la plongée, c’est que pour un même endroit, on n’y fait jamais 2 fois la même plongée. Il y a toujours des différences, par les rencontres que l’on y fait, les ambiances que l’on y traverse… Seul, à  2, à  3, découvrir ou faire découvrir…

Cette fois-ci, je suis accompagné par Minimouss et Marco. Je tenais à  les faire passer par la deuxième faille, la plus grande, et par laquelle on peut accéder par un puit qui tombe dans une petite salle s’ouvrant sur la faille.

Une fois au milieu des parois colonisés de  milliers  d’organismes,  il n’y a plus qu’à  ouvrir les yeux !

[slide]

[Total: 0 Moyenne: 0]
NE LOUPEZ AUCUN ARTICLE !

En vous abonnant à la newsletter, vous recevrez uniquement un e-mail lorsqu'un nouvel article paraîtra !

Merci de vous être inscrit ! A bientôt :)

Something went wrong.

Ces articles vont vous plaire :

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

3 commentaires

le poulpe 18 août 2009 - 15:55
Sharkman ne se contente plus de faire de la photographie animalière, il donne aux animaux une dimension supplémentaire, certains semblent sortis d’une ère antidéluvienne, bravo tu as les félicitations d’Aà¯cha qui regarde trés rarement ton site, juvéniles obligent !
Reply
le poulpe 19 août 2009 - 21:28
Page d’accueil : ça traîne pas, le cadavre de mollusque a fait place a la blennie espiègle ! Allez zou je file manger la soupe au pistou !
Reply
ZeBlog: le blog plongée d'Anthony Leydet » Acrobatie de nudibranches au Petit Nid 23 août 2009 - 22:45
[…] Me voilà  donc à  nouveau dans les failles, avec une eau au fond à  plus de 21 °C. Les parois sont de vrais joyaux, recouvertes de gorgones, coraux, bryozoaires, éponges, au milieu desquelles percent les antennes de quelques langoustes plus ou moins grosses.  à‡a  fait d’ailleurs plaisir de voir l’abondance de ces crustacés qui ont été trop chassés. Dans les premières failles, les doris dalmatiens se trouvent un peu partout… on peut y trouver des pontes également (voir dernier post au Petit Nid). […]
Reply

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait. Accepter Lire plus

0
Share via
NE LOUPEZ AUCUN ARTICLE !

En vous abonnant à la newsletter, vous recevrez uniquement un e-mail lorsqu'un nouvel article paraîtra !

Merci de vous être inscrit ! A bientôt :)

Something went wrong.

NE LOUPEZ AUCUN ARTICLE !

En vous abonnant à la newsletter, vous recevrez uniquement un e-mail lorsqu'un nouvel article paraîtra !

Merci de vous être inscrit ! A bientôt :)

Something went wrong.